Roy Halladay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Roy Halladay Baseball pictogram.svg
D7K 4966 Roy Halladay.jpg
Phillies de Philadelphie - No  34
Lanceur partant
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
20 septembre 1998
Dernier match
23 septembre 2013
Statistiques de joueur (1998-2013)
Victoires-défaites 203-105
Moyenne de points mérités 3,38
Retraits sur des prises 2117
Matchs complets 67
Blanchissages 20
Équipes

Harry Leroy Halladay, dit Roy Halladay (né le 14 mai 1977 à Denver, Colorado, États-Unis) est un lanceur droitier de baseball ayant joué dans les Ligues majeures pour les Blue Jays de Toronto de 1998 à 2009 et pour les Phillies de Philadelphie de 2010 à 2013.

L'un des meilleurs lanceurs partants de sa génération, Roy Halladay a gagné deux fois le trophée Cy Young remis au meilleur lanceur, dans la Ligue américaine avec Toronto en 2003 et dans la Ligue nationale en 2010 avec Philadelphie. Il est l'auteur du 20e match parfait de l'histoire des majeures, réussi en mai 2010 avant de devenir en octobre suivant l'un des deux lanceurs dans l'histoire à réussir un match sans point ni coup sûr en séries éliminatoires.

Halladay compte huit sélections au match des étoiles. Il remporte 203 victoires en carrière et au moment de prendre sa retraite après la saison 2013, il est le lanceur en activité qui comptait le plus grand nombre de matchs complets (67) et de blanchissages (20)[1].

Il est surnommé « Doc », en référence à Doc Holliday, une légende du Far West. Il doit son surnom au descripteur des matchs des Blue Jays de Toronto, Tom Cheek[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Lycéen, Roy Halladay joue au baseball et basket-ball pour la West High School à Arvada (Colorado). Il est sélectionné en équipe première All-Conference et All-State trois années et désigné MVP de l'État deux fois. En basket-ball, il est sélectionné une année en équipe deux All-State.

Blue Jays de Toronto[modifier | modifier le code]

Roy Halladay est drafté dès la fin de ses études secondaires, le 1er juin 1995, par les Blue Jays de Toronto au premier tour (17e choix). Il débute en Ligue majeure le 20 septembre 1998.

Saison 2000[modifier | modifier le code]

Étonnamment pour un lanceur qui connaîtra autant de succès par la suite, Halladay établit en 2000 le record des ligues majeures pour la moyenne de points mérités la plus élevée en une saison pour un joueur ayant lancé au minimum 50 manches en une année[3]. Cette moyenne s'élève à 10,64 en 67 manches et deux tiers au monticule.

Saison 2001[modifier | modifier le code]

Les choses changent rapidement, puisqu'en 2001 il abaisse sa moyenne de points mérités à seulement 3,16 en 105 manches et un tiers lancées pour les Blue Jays.

Saison 2002[modifier | modifier le code]

En 2002, Halladay trouve sa place parmi les lanceurs les plus dominants du baseball. Il domine tous ses collègues des majeures pour le plus faible taux de coups de circuits accordés aux frappeurs adverses : seulement 0,4 par tranche de neuf manches lancées. Artilleur le plus utilisé de la Ligue américaine (239,1 manches lancées), il remporte 19 victoires contre sept défaites et présente la cinquième meilleure moyenne de points mérités de la ligue (2,93). À la mi-saison, il honore sa première sélection au match des étoiles.

Saison 2003[modifier | modifier le code]

Il remporte le trophée Cy Young 2003[4], terminant deuxième de ce challenge en 2008, troisième en 2006 et cinquième en 2007.

Phillies de Philadelphie[modifier | modifier le code]

Halladay rejoint les Phillies de Philadelphie le 16 décembre 2009 à l'occasion d'un échange impliquant quatre franchises[5].

Saison 2010[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts pour les Phillies lors du premier match de l'équipe en 2010, à Washington le 5 avril. Il n'accorde qu'un point aux Nationals et retire neuf frappeurs sur des prises en sept manches lancées pour mériter sa première victoire avec Philadelphie[6].

Halladay lance un match parfait le 29 mai 2010 à l'occasion de la victoire 1-0 des Phillies de Philadelphie sur les Marlins de la Floride au Sun Life Stadium[7]. C'est le 20e match parfait de l'histoire des Ligues majeures.

En 2010, il mène les majeures ex aequo avec 21 victoires. Il n'encaisse que 10 défaites sur ses 31 décisions avec Philadelphie. Il mène également les majeures pour les matchs complets (9), les jeux blancs (4), et le nombre de manches passées au monticules (250 manches et deux tiers lancées). Il affiche le plus faible ratio de buts-sur-balles alloués par tranches de neuf manches lancées (1,1) dans la Ligue nationale et le meilleure ratio de retraits sur des prises/buts-sur-balles (7,30) dans la Nationale. Sa moyenne de points mérités ne s'élève qu'à 2,44 (troisième meilleure de la Nationale) et ses 219 retraits sur des prises le placent deuxième de la Nationale derrière Tim Lincecum des Giants.

Halladay à sa dernière saison avec les Blue Jays, en 2009.

Le 6 octobre 2010, à son premier départ en carrière dans les séries éliminatoires, il lance un match sans point ni coup sûr dans une victoire de 4-0 des Phillies sur les Reds de Cincinnati, à Philadelphie dans la première rencontre de la Série de division entre les deux clubs. Halladay passe à l'histoire en réussissant le deuxième match sans coup sûr seulement de l'histoire des séries éliminatoires, et le premier depuis le match parfait de Don Larsen en Série mondiale 1956. Halladay passe d'ailleurs près du match parfait lui-même, car il n'affronte qu'un frappeur de plus que le minimum de 27, ayant accordé un but-sur-balles en cinquième manche. L'as des Phillies devient le cinquième artilleur de l'histoire à réussir deux parties sans coup sûr la même année[8] et le premier à réussir un match sans coup sûr en saison régulière et un autre en éliminatoires.

Après la saison 2010, Halladay remporte le trophée Cy Young du meilleur lanceur de la Ligue nationale. Il est une sélection unanime, obtenant tous les votes de première place. Il est le cinquième lanceur après Gaylord Perry, Pedro Martinez, Roger Clemens et Randy Johnson à avoir gagné le Cy Young dans les deux ligues[9].

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Il remporte 19 victoires contre six défaites avec les Phillies, meilleure équipe du baseball majeur lors de la saison 2011. Il mène une rotation complétée par Cliff Lee, Cole Hamels, Roy Oswalt et Vance Worley et considérée parmi les meilleures de l'histoire. Il affiche en 2011 la seconde meilleure moyenne de points mérités (2,35) derrière Clayton Kershaw (2,28) des Dodgers de Los Angeles et juste devant son coéquipier Hamels (2,40)[10]. Il est premier dans la Ligue nationale et deuxième dans les majeures derrière James Shields de Tampa Bay pour les matchs complets avec huit, et troisième dans la Nationale avec 220 retraits sur des prises derrière Kershaw et son coéquipier Lee[10]. Il mène une fois de plus les majeures avec 6,29 retraits sur des prises pour chaque but-sur-balles accordé. À la mi-saison, il est le lanceur partant de l'équipe de la Ligue nationale au match des étoiles, auquel il est invité pour la 8e fois de sa carrière. Mais Halladay concède cette fois le trophée Cy Young au jeune Kershaw des Dodgers à la fin de la saison. La vedette des Phillies prend la deuxième place du scrutin[11].

En Séries de divisions 2011 contre les Cardinals de Saint-Louis, Halladay est lanceur partant des Phillies dans les premier et dernier affrontements. Dans le match numéro 1, il accorde trois points en première manche mais se reprend de belle manière en retirant 21 adversaires de suite. Durant cette séquence, seulement une balle sort de l'avant-champ[12]. Il est le lanceur gagnant dans cette victoire des Phillies. Dans le dernier match, il donne un point en première après avoir été accueilli par deux coups sûrs de suite mais n'accorde aucun point jusqu'à sa sortie après huit manches. Il est toutefois le lanceur perdant puisque les Phillies perdent le match 1-0 et subissent une rapide élimination.

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Blessé à l'épaule droite, Halladay ne lance pas du 27 mai au 17 juillet 2012[13].

Saison 2013[modifier | modifier le code]

Roy Halladay annonce sa retraite sportive le 9 décembre 2013. L'athlète de 36 ans signe un contrat spécial d'une journée avec les Blue Jays de Toronto afin de se retirer dans l'uniforme de cette équipe[14]. Halladay sera admissible à l'élection au Temple de la renommée du baseball en 2019.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Halladay a été sélectionné pour le match des étoiles du baseball majeur à huit reprises : en 2002, 2003, 2005, 2006, 2008 et 2009 comme représentant des Blue Jays, et en 2010 et 2011 comme membre des Phillies. Il est le lanceur partant de l'équipe d'étoiles de l'Américaine en 2009 et celui des étoiles de la Ligue nationale en 2011[15].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Halladay est marié avec Brandy Halladay, avec qui il a eu deux enfants. Lui et sa femme sont membre de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. Ils ne seraient plus aujourd'hui mormons pratiquants.

En dehors de la saison sportive, la famille Halladay vit à Odessa, en Floride.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Next stop Cooperstown for Roy Halladay, Matthew Pouliot, NBC Sports, 9 décembre 2013.
  2. Doc's classy farewell, Brett Clarkson, Toronto Sun, 22 décembre 2009.
  3. (en) Brian Matusz breaks Roy Halladay’s major league record, Matthew Pouliot, NBC Sports, 25 septembre 2011.
  4. (en) « AL Cy Young Voting » sur baseball-reference.com.
  5. (en) « Done: Phils get Doc; Lee to Mariners », le 16 décembre 2009, sur le site officiel de la MLB.
  6. Phils pound Nats in Doc's sharp debut, Todd Zolecki / MLB.com, 5 avril 2010.
  7. (en) « Phils' Halladay throws MLB's 20th perfecto », le 29 mai 2010, sur le site de la MLB.
  8. Doctober! No-no for Halladay in playoff debut, Todd Zolecki / MLB.com, 6 octobre 2010.
  9. Halladay unanimous NL Cy Young winner, Todd Zolecki / MLB.com, 16 novembre 2010.
  10. a et b (en) 2011 Major League Baseball Pitching Leaders, baseball-reference.com.
  11. (en) Kershaw is the winner of NL Cy Young Award, Ken Gurnick / MLB.com, 17 novembre 2011.
  12. (en) Backed by two blasts, Halladay dominates after early stumble, Todd Zolecki / MLB.com, 1er octobre 2011.
  13. (en) In Doc's return, Phils rally on Pence's clutch hit, Todd Zolecki / MLB.com, 18 juillet 2012.
  14. (en) After 16-year career, Halladay hanging up his spikes, Gregor Chisholm / MLB.com, 9 décembre 2013.
  15. (en) Bochy gives Halladay starting nod for NL, Anthony DiComo / MLB.com, 11 juillet 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :