Roy Fielding

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roy Fielding

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Roy T. Fielding à la conférence OSCON'08

Naissance 1965
Nationalité Drapeau des États-Unis américaine
Diplôme
Profession

Roy T. Fielding est un informaticien américain né en 1965 à Laguna Beach dans l’État de Californie aux USA.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a aidé à développer les premiers serveurs Web[1], puis a fait des recherches sur le fonctionnement du Web[2]. Il est l’un des principaux auteurs de la spécification HTTP[3]. Membre fondateur de la fondation Apache, il est connu pour ses travaux de développement du serveur web Apache[4].

Son nom est associé au style d’architecture REST.

Il a été directeur de la fondation Apache (1999-2003) et a notamment travaillé pour Day Software (2002-2010), une société californienne rachetée en 2010 par Adobe Systems où il dirige depuis le département recherche et développement. Il avait travaillé dans les années 2000 au développement d’un nouveau protocole, baptisé Waka[5], lequel n’a toujours pas été soumis au processus de normalisation de l’IETF[6]. Ce projet visait à intégrer au protocole HTTP des fonctionnalités sémantiques et dynamiques inspirées du modèle d’architecture REST.

Logiciels libres[modifier | modifier le code]

  • Apache HTTP Server, serveur httpd. Co-fondateur et l’un des mainteneurs depuis 1995.
  • libwww-perl, bibiliothèque Perl4 (1994-1995).

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Il est l’auteur de la librairie libwww-perl.
  2. (en) Sa thèse de doctorat porte sur les architectures REST, l’architecture du Web.
  3. (en) Hypertext Transfer Protocol -- HTTP/1.1
  4. (en) Projet du serveur web HTTP Apache
  5. (en) Jon Udell, « A conversation with Roy Fielding about HTTP, REST, WebDAV, JSR 170, and Waka »,‎ 25 août 2006 (consulté le 28 octobre 2014)
  6. (en) Roy Fielding, « The Waka protocol » [PDF], sur ietf.org,‎ 2012 (consulté le 28 octobre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]