Roy Eldridge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eldridge.

Roy Eldridge

Description de l'image  Roy Eldridge, Spotlite (Club), New York, ca. Nov. 1946 (William P. Gottlieb 02271).jpg.
Informations générales
Nom David Roy Eldridge
Naissance
Pittsburgh
Décès (à 78 ans)
New York
Genre musical jazz
Instruments trompette
Années actives 1931 - 1980
Labels decca Verve vogue pablo

David Roy Eldridge, dit Little Jazz, est un trompettiste, chanteur et chef d'orchestre de jazz américain né à Pittsburgh le et décédé à New York le . Il est une des figures marquantes du jazz classique ou (dans son appellation populaire) du swing.

Biographie[modifier | modifier le code]

Roy Eldridge commence d'abord par apprendre la batterie puis se tourne vers la trompette et le tuba. Il joue dans un orchestre dès l'âge de 16 ans, où il pratique les trois instruments. À la fin des années 1920, il se consacre uniquement à la trompette. Il joue alors dans différentes formations.
Il s'installe en 1930 à New York où il joue dans l'orchestre de Elmer Snowden aux côtés du saxophoniste alto Otto Hardwick qui, en raison de sa petite taille le surnomme little jazz puis en 1933 il forme un orchestre avec son frère Joe Eldridge saxophoniste alto.

Après quelques escapades dans divers groupes, notamment en 1936 chez Teddy Hill Fletcher Henderson et les McKinney's Cotton Pickers, il forme un grand orchestre de1937 à 1940 tout en accompagnant divers musiciens. Il accompagnera ainsi dans plusieurs sessions Billie Holiday. En 1941, il rentre dans l'orchestre de Gene Krupa. Il joue toujours de la trompette, mais se lance également comme chanteur, et fait quelques duos célèbres avec la regrettée Anita O'Day. À l'automne 1943, il monte un octet avec lequel il enregistre un titre qui témoigne de sa grande maitrise technique de la trompette dans ses deux approches, ouverte et avec sourdine: " The gasser " puis dirige quelque temps un grand orchestre, contexte que Roy apprécie pour la liberté d'expression apportée à son tempérament de musicien généreux et inventif; Au début 1944, il participe au fameux concert du Metropolitan Opera house où il partage l'affiche avec Louis Armstrong Coleman Hawkins et Art Tatum; Il passe ensuite dans l'orchestre du clarinettiste Artie Shaw en 1944-1945. Il tente de reformer un grand orchestre, mais les grands orchestres ne sont plus rentables (il faut payer tous ces musiciens !), Roy revient en petite formation, avant d'intégrer le Jazz at the Philharmonic de Norman Granz, puis en 1949 l'orchestre de Gene Krupa.

En 1950 il fait un séjour de quelques mois en France. Il enregistrera avec des musiciens locaux "une petite laitue". Il retourne aux États-Unis où il mène une carrière d'accompagnateur auprès de divers musiciens comme Ella Fitzgerald, Oscar Peterson, Dizzy Gillespie, Benny Carter, Coleman Hawkins, Johnny Hodges, Sydney Bechet... en 1955, rencontre au sommet en studio avec le pianiste Art Tatum.Il crée aussi ses propres combos et continue à tourner dans le J.A.T.P. En 1958, il participe à la musique du film de Marcel Carné Les Tricheurs.

En 1980, il est victime d'un accident cardiaque lui interdisant de reprendre la trompette. Il continuera de se produire comme pianiste et chanteur, jusqu'à sa mort en 1989.

Sa musique[modifier | modifier le code]

Roy Eldridge influencé par le saxophone dont il jouait en amateur, prisait le grand phrasé légato avec un ambitus très large dans une riche structure harmonique souvent modulante et teinté de chromatismes subtils et expressifs ; à l'aise dans tous les registres du grave au suraigu, dans tous les tempi de la ballade médium-lent comme dans son cheval de bataille stardust, ou les calvacades endiablées comme dans After you've gone avec Gene Krupa il apprécie le doublement de tempo, comme dans body and soul en octobre 1944, suivi d'un retour à la vitesse normale. Parfois critiqué pour sa fougue et ses acrobaties, de très nombreux trompettistes de la génération suivante citent volontiers Roy Eldridge comme le trompettiste ayant exercé sur eux une influence majeure. Son style brillant, audacieux et profondément logique a beaucoup marqué le jeune Dizzy Gillespie, comme dans hot mallets en 1939 avec Lionel Hampton. Roy Eldridge restera dans l'histoire de la trompette, le digne héritier de Louis Armstrong et le mentor efficace de Dizzy Gillespie, en résumé le maillon essentiel entre classicisme et modernité.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • National Endowment for the Arts - NEA Jazz Master : nomination et récompensé en qualité de Jazz Master en 1982[1] (N.B. : la plus prestigieuse récompense de la nation américaine en matière de jazz).

Pièces[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1939: Roy at the Arcadia Ballrom Musidisc
  • 1943: Little David the Goliath MCA
  • 1950: Une petite laitue Vogue
  • 1952: Daile's wail Verve
  • 1955: Roy Eldridge et Art Tatum Pablo

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Citation[modifier | modifier le code]

« Au début j'ai essayé de jouer comme Roy, mais comme je n'y arrivai pas j'ai inventé le Be-Bop avec Charlie Parker ». Dizzy Gillespie[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. (en) Roy Eldridge : 1982 NEA Jazz Master Consultation du 19 mai 2010.
  2. Dizzie Gillespie 'To be or not to bop', Mémoires, avec Al Fraser, 1985 Da Capo Press

Liens externes[modifier | modifier le code]