Row, Row, Row Your Boat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Row, Row, Row Your Boat (Rame, rame, rame dans ton bateau) est une chanson enfantine (nursery rhyme) anglaise populaire, souvent chantée en boucle. Elle peut aussi être utilisée comme chant de travail par des rameurs pour synchroniser leurs gestes à la rame. Elle est répertoriée dans le Roud Folk Song Index (en) sous le n°19236.

Paroles[modifier | modifier le code]

Les paroles les plus répandues sont :

Row, row, row your boat,
Gently down the stream.
Merrily, merrily, merrily, merrily,
Life is but a dream.


La traduction française est :

Rame, rame, rame dans ton bateau,
Paisiblement le long de la rivière.
Joyeusement, joyeusement, joyeusement,
La vie n'est qu'un rêve.




\new Staff {
\relative c' {
  \key c \major
  \time 4/4
  c4 c c8. d16 e4 e8. d16 e8. f16 g2 \break
\times 2/3 { c8 c c } \times 2/3 { g8 g g } \times 2/3 { e8 e e } \times 2/3 { c8 c c } g'8. f16 e8. d16 c2 \break
\bar "|."
} }
\addlyrics { 
\lyricmode {
    Row, row, row your boat,
    Gen -- tly down the stream
    Mer -- ri -- ly, mer -- ri -- ly, mer -- ri -- ly, mer -- ri -- ly,
    Life is but a dream.
} }

  \midi {
    \context {
      \Score
      tempoWholesPerMinute = #(ly:make-moment 80 4)
    }
  }

Histoire[modifier | modifier le code]

La chanson provient peut-être du minstrelsy américain[1]. La plus ancienne version imprimée de la chanson remonte à 1852, où les paroles étaient déjà identiques à la version la plus connue au début du XXIe siècle, mais étaient associés à un air tout différent[1]. La chanson fut réimprimée deux ans après avec les mêmes paroles mais un air différent. L'air actuel de la chanson a été enregistré pour la première fois en 1881 dans The Franklin Square Song Collection ; Eliphalet Oram Lyte y est cité mais sans précision permettant de savoir s'il l'est en tant que compositeur ou seulement comme auteur de l'adaptation[1].

Postérité[modifier | modifier le code]

La chanson est fréquemment citée dans diverses œuvres de fiction. Elle est chantée par le capitaine Kirk, le docteur McCoy et Spock au début et à la fin du film américain de science-fiction Star Trek 5 : L'Ultime Frontière en 1989. Elle est utilisée dans la bande originale du film américain Eternal Sunshine of the Spotless Mind de Michel Gondry en 2004. Elle donne son nom au huitième épisode du feuilleton télévisé américain The River.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • S. M. Studwell, The Americana Song Reader, New York, Haworth Press, 1997. (ISBN 0-7890-0150-0)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Studwell (1997), p. 82.