Route nationale 13 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir N13 et Route nationale 13.
Route nationale 13
N 13
Image illustrative de l'article Route nationale 13 (France)
La route à la traversée de Bouafle
Caractéristiques
Longueur 338 km
Direction est / ouest
Extrémité est Porte Maillot, Paris
Intersections A13 A14 D113 D45 à Orgeval
N15 à Bonnières-sur-Seine
N132 à Tourlaville
E46 à Caen
E3 à Carentan
Extrémité ouest Cherbourg-Octeville
Villes principales Neuilly-sur-Seine, Nanterre, Rueil-Malmaison, Orgeval, Mantes-la-Jolie, Évreux, Lisieux, Caen
Réseau Route nationale, désormais déclassée sur plusieurs tronçons en départementale (RD 113, 613, 913)

La route nationale 13 ou RN 13 est l’une des principales routes nationales de France rayonnant au départ de Paris. C’est, avec les nationales 14 et 15, l’une des trois grandes routes qui relient Paris à la Normandie.

Description de la route[modifier | modifier le code]

Cartouche de la N 13

D’une longueur de 338 km, la nationale 13 va de Paris à Cherbourg-Octeville via Mantes-la-Jolie, Évreux et Caen. Jusqu'à Caen, elle est doublée par l’autoroute de Normandie (A 13) qui lui a retiré une grande partie de son trafic, bien que le tracé de l’autoroute soit infléchi vers le nord pour desservir l’agglomération rouennaise.

Dans la traversée des Yvelines, elle a été presque totalement déclassée en route départementale 113, hormis un tronçon assurant la jonction entre les RN 184 et RN 186 à Saint-Germain-en-Laye. Ce déclassement était effectif depuis longtemps sur le parcours OrgevalMantes-la-Jolie - tronçon dénommé route de quarante sous - lorsque la vague de déclassements de 2006 y reversa la section de Mantes-la-Jolie à Chaufour-lès-Bonnières. Avant les années 1950, d’ailleurs, la section Orgeval – Mantes-la-Jolie faisait partie de la route nationale 190, la route nationale 13 longeant alors la Seine via Meulan. Dans les années 1950, on échangea les numéros de ces deux tronçons.

En avril 2006, dans le Calvados jusqu'à Caen, la route a été déclassée en départementale 613.

Début 2007, la route est également déclassée dans l'Eure à l'ouest de Parville sous le même numéro.

Itinéraire[modifier | modifier le code]

Paris - La Défense[modifier | modifier le code]

La RN 13 à Courbevoie, au temps des tramways de la STCRP
La route nationale 13 à Neuilly-sur-Seine en 2006

La nationale 13 part de la Porte Maillot à Paris et prolonge l'axe historique parisien qui s'étend de l'ancien palais des Tuileries à la Porte Maillot et réunit l'avenue des Champs-Élysées, la place Charles-de-Gaulle et l'avenue de la Grande-Armée.

Entre la Porte Maillot et le pont de Neuilly, elle traverse la ville de Neuilly-sur-Seine où elle prend le nom d'avenue Charles-de-Gaulle, anciennement avenue de Neuilly. Elle constitue l'un des segments de l'axe majeur qui relie Paris et La Défense[1] et reçoit un flux automobile quotidien qui s'élève à 160 000 véhicules.

Elle est partiellement enfouie, à la sortie de Neuilly-sur-Seine, sur une longueur de 440 m, depuis l'achèvement de la couverture Madrid[2] en 1992. La couverture du segment principal, long de 1 400 m fait l'objet d'un débat depuis 2006[3].

Dans le secteur de La Défense, son tracé originel a disparu, la circulation empruntant le boulevard circulaire de La Défense. Elle traverse ensuite Puteaux et Nanterre via la place des Bergères et la place de la Boule.

Localités traversées 

Nanterre - Mantes[modifier | modifier le code]

De là, elle bifurque vers Saint-Germain-en-Laye via Rueil-Malmaison et Bougival en longeant la rive gauche de la Seine. Elle passe à proximité du Château de la Malmaison, demeure de l'impératrice Joséphine. La ville de Saint-Germain est contournée par une déviation à 2×2 voies qui emprunte le vallon du ru de Buzot aujourd’hui enterré. De Saint-Germain-en-Laye à Mantes-la-Jolie, elle constitue la route de quarante sous, dont une partie, entre Orgeval et Mantes, est déclassée en route départementale D 113. À Orgeval, elle rejoint le tracé des autoroutes A13 et A14.

Localités traversées 

Mantes - Évreux[modifier | modifier le code]

Borne marquant la sortie de l'Île-de-France

À la sortie de Mantes, la nationale 13, aujourd'hui déclassée en départementale 113, longe la Seine jusqu'à Bonnières-sur-Seine qu’elle atteint en passant par la célèbre côte de Rolleboise. À la sortie de Bonnières, se trouve la bifurcation avec la route nationale 15 (anciennement RN 182, puis RN 13BIS) qui suit la Seine en direction de Rouen et du Havre, tandis que le tracé de la RN 13 s’oriente plein ouest vers Évreux. Après le franchissement de l’autoroute A13 à Chaufour-lès-Bonnières, son tracé est quasi rectiligne, s’infléchissant seulement lors du contournement de Pacy-sur-Eure au franchissement de la vallée de l’Eure. Le décret du 5 décembre 2005 maintient dans le réseau national le tracé entre le franchissement de l'A13 et Parville, via la future déviation d'Évreux et celle de Parville.

La déviation d'Évreux n'existe actuellement que de manière partielle, entre l'échangeur avec la RN 154 à l'Est (encore incomplet début 2007) près de la nouvelle zone d'activités du Long Buisson et le départ de l'ancienne RN 154 vers Nonancourt au niveau du quartier de la Madeleine. Cette route est numérotée actuellement RN 1013. Le complètement de cette rocade vers Parville est encore en projet et ne devrait pas voir le jour avant plusieurs années. La déviation de Parville est actuellement en cours de réalisation.

Localités traversées 

Évreux - Lisieux (D613 à partir de Parville et dans le Calvados depuis 2006)[modifier | modifier le code]

La RN 13 est formée de longue lignes droites traversant des plateaux céréaliers, à l’écart des villages, le seul point singulier étant la traversée de la vallée de la Risle à La Rivière-Thibouville, localité contournée par la route.

Localités traversées 

Traversée de Lisieux[modifier | modifier le code]

Avant la mise en place de la rocade, il fallait traverser Lisieux par le centre en empruntant :

  • l'actuelle D406 ;
  • la route de Paris ;
  • la rue de Paris puis l'avenue Jeanne-d'Arc (D579, ex-route nationale 179) ;
  • le boulevard Sainte-Anne (N13) ;
  • l'avenue du 6-Juin et la route de Caen.

Antérieurement, on traversait complètement le centre en empruntant la rue de Paris puis l'avenue Henry-Chéron et l'avenue du 6-Juin.

Lisieux - Caen (D613 depuis avril 2006)[modifier | modifier le code]

Le tracé est plus tortueux et traverse de nombreux villages. Il rejoint celui de l’autoroute de Normandie (A13) à l’entrée de Caen à hauteur de Mondeville. La traversée de Caen peut être évitée grâce au boulevard périphérique de Caen.

Le barreau autoroutier A813 a ouvert en janvier 2012 entre l'A13 et la RD613, à hauteur de Frénouville. Cette section doit être à moyen terme prolongée par un autre axe routier jusqu'à la future A88 et au-delà vers la RD 562 pour former le Contournement sud de Caen.

Localités traversées 

Caen (D613)[modifier | modifier le code]

Historiquement[4], la RN 13 était un des axes les plus importants de la ville de Caen. Elle traversait la ville du sud-est ou nord-ouest :

Puis le tracé fut modifié. Il correspond à l'actuelle D613. Avant la construction du boulevard périphérique de Caen, il fallait pour aller de Paris à Cherbourg emprunter une partie des boulevards extérieurs de Caen :

  • avenue Pierre Mendès France à Mondeville,
  • avenue de Paris,
  • place de la Demi-Lune,
  • boulevard Leroy,
  • boulevard du Maréchal Lyautey,
  • chemin de la Cavée,
  • boulevard des Baladas,
  • boulevard Yves Guillou,
  • boulevard André Detolle,
  • rue de Bayeux,
  • rue du Général Moulin,
  • route de Bayeux (D9a).

Caen - Cherbourg-Octeville[modifier | modifier le code]

Pont Canal de Carentan

La nationale 13 est aménagée en forme de voie express à 2×2 voies et se rapproche du littoral de la Manche. Elle passe par Bayeux, Isigny-sur-Mer, Carentan, Sainte-Mère-Église et Valognes, traversant notamment le parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

Sur la section CaenCarentan, elle porte également le nom de E46.

À Carentan, elle est rejointe par la voie express RN 174 E3 et porte donc en plus le nom de E3.

L'arrivée à Cherbourg-Octeville se fait par plusieurs itinéraires. Celui concerné par la route nationale 13 remaniée par la réforme de 2006 comprend la rocade Est appelée N 132.

La nationale 13 se termine au pied du fort de Querqueville. Un écriteau, située à l'intérieur du Centre d'Instruction Naval en marque la fin.

Localités traversées (avant mise en voie express)[modifier | modifier le code]

Parcours[modifier | modifier le code]

Seule la section de la RN 13 entre Bayeux et Carentan est aux normes autoroutières.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'axe majeur Étoile-Neuilly-Défense, l'avenue de la ville monde.
  2. « Assemblée nationale, question n° 1267, 2011 »
  3. [PDF] Conseil général des Ponts et Chaussées - La dénivellation et la couverture de la RN 13 à Neuilly-sur-Seine, mars 2008
  4. Cf. Arcisse de Caumont, Statistique routière de Normandie : routes de Caen à Cherbourg et de Caen à Rouen, Caen, Impr. de H. Le Roy [(fr) texte intégral]
  5. jusqu'en décembre 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]