Rousserolle effarvatte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus) est une espèce de fauvettes des marais. dosamiga

Morphologie[modifier | modifier le code]

C'est un passereau de petite taille de 12 à 13 cm de long avec une envergure de 19 cm, pesant entre 11 et 15 g.

Elle ressemble énormément à la rousserolle verderolle. On les distingue surtout par leur chant (plus rauque) et par leur lieu d'habitation.

Elle a le dos uni brun, le dessous blanc cassé brun et le croupion roux. Elle n'a pas de sourcils. La tête est pointue, le bec fin et allongé.

Habitat et répartition[modifier | modifier le code]

Habitat[modifier | modifier le code]

La rousserolle effarvatte fréquente les roselières hautes et touffues.

Répartition[modifier | modifier le code]

C'est un oiseau qu'on trouve en Europe sauf la Scandinavie et dans l'ouest de l'Asie, plutôt au Moyen-Orient. C'est la plus fréquente des rousserolles en Europe. C'est un migrateur transsaharien. Il part en Afrique centrale et australe à la fin de l'été pour revenir en avril-mai.

Comportement[modifier | modifier le code]

C'est un passereau remuant et assez peu farouche.

Locomotion[modifier | modifier le code]

Comportement social[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Elle se nourrit principalement d'insectes mais aussi d'araignées.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Œufs de Acrocephalus scirpaceus Muséum de Toulouse

La femelle pond une à deux couvées par an, de 3 à 5 œufs entre avril et juin. Le nid est accroché à des tiges de roseau suspendu au-dessus de l'eau jusqu'à un mètre de haut. Il est fait de feuilles de roseaux, de tiges et d'herbes en forme de coupe.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Acrocephalus scirpaceus a été décrite par le naturaliste français Johann Hermann, à titre posthume en 1804, sous le nom initial de Turdus scirpaceus[1].

Synonyme[modifier | modifier le code]

  • Turdus scirpaceus Hermann, 1804 (protonyme)

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Sous-espèces d'après Alan P. Peterson, il existe trois sous-espèces :

  • Acrocephalus scirpaceus avicenniae Ash, Pearson,DJ, Nikolaus,G & Colston 1989 ;
  • Acrocephalus scirpaceus fuscus (Hemprich & Ehrenberg) 1833 ;
  • Acrocephalus scirpaceus scirpaceus (Hermann) 1804.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hermann Johann, Observationes zoologicae quibus novae complures p.202 1804

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :