Rouleau de printemps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rouleau.

Sur les autres projets Wikimedia :

Un rouleau de printemps.
Le même rouleau de printemps, ouvert.

Le rouleau de printemps[1], appelé Goi Cuốn, Bo Cuốn ou Bi Cuốn selon la farce, est une spécialité culinaire du Vietnam. C'est également le nom d'un plat chinois, nommé ‘’chūnjuǎn‘’ (春卷), très connu en occident.

La garniture est enroulée dans une galette de riz crue.

Il y a trois variétés vietnamiennes :

  • La farce du Bi Cuốn se compose de viande de porc rôti émincée, de filaments de couenne de porc, de concombre et de poudre de riz grillé.
  • La farce du Bo Cuốn se compose de viande de bœuf émincée et de légumes.
  • La farce du Goi Cuốn se compose de porc cuit dans un bouillon et émincé, de crevettes, de l'omelette, de la vermicelle de riz et de légumes.

Il ne faut pas le confondre avec le Nem ran, ou Cha gio, spécialité du Vietnam, connu en France sous le nom de Nem, de pâté impérial ou rouleau impérial et dans les pays anglophones Spring roll, Summer Roll ou Vietnamese roll.

Au Vietnam, le rouleau de printemps se mange en apéritif ou en entrée lors des repas. Dans certaines régions du pays, il peut également être préparé à base de poisson blanc de rivière frit, accompagné de feuilles de menthes et d'une fine tranche d'ananas.

Ses autres appellations à travers le monde : Vietnamese Roll à Hong Kong, chūnjuǎn (春卷, littéralement rouleau de printemps) en Chine, ou Harumaki (春巻き, littéralement rouleau de printemps) au Japon sont des plats contenant principalement des légumes en julienne tels que le chou, la carotte, ou le champignon oreille de Judas. Certains types incorporent de la viande émincée, habituellement du bœuf ou du poulet; d'autres encore incorporent des fruits de mer. La garniture est enroulée dans une mince feuille faite à base de farine de blé[Laquelle ?].

Les rouleaux à la crevette (Shrimp rolls) que l'on trouve à Singapour sont de très petite taille, avec de la pâte de crevette à l'intérieur.

Les petits rouleaux de printemps thaïlandais sont appelés Poh pia tod.

Le rouleau de printemps est aussi populaire en Australie où il est considéré comme un plat traditionnel asiatique occidentalisé, et il a son pendant australien appelé le Chiko Roll. (Voir aussi : Dim sim)

Lumpia est le nom des rouleaux de printemps aux Philippines et en Indonésie. Aux Pays-Bas et en Belgique, les rouleaux de printemps sont connus sous le nom de Loempia (traduction phonétique), typiquement introduits par des immigrants venant d'Indonésie.

À côté de ces rouleaux de printemps salés bien connus, il y a des rouleaux de printemps sucrés contenant de la pâte de haricot rouge ; on les trouve surtout dans le nord et l'est de la Chine (province du Zhejiang par exemple).

Le rouleau de printemps à la chinoise était à l'origine une sorte de « snack » consommé à l'extérieur lors des visites au cimetière pour le nettoyage printanier des tombes. Les ingrédients étaient emballés dans une crêpe cuite d'avance dont la composition variait selon la région, et l'ensemble n'était pas remis à cuire. Le terme en est venu à englober toutes sortes de mets similaires, et de nos jours les rouleaux de printemps sont parfois frits. Dans la cuisine asiatique des États-Unis, on distingue le rouleau de printemps proprement dit, enrobé dans une fine crêpe de riz crue et l'egg roll emballé dans une crêpe plus épaisse, à base d'œuf, qui contient plus de garniture, et qui est frit.

Mets saisonnier[modifier | modifier le code]

Rouleaux de printemps chinois chez un traiteur

En Chine, les rouleaux de printemps étaient habituellement mangés à la Fête de lichun, jour de nettoyage des tombes familiales qui a lieu au printemps, début avril. Le rouleau, aisément transportable, aurait selon certains historiens tout d'abord constitué une offrande alimentaire modeste déposée par les plus pauvres sur la tombe familiale avant d'être consommée. Il convenait de plus parfaitement à l'obligation dans certaines régions de manger ce jour-là des mets froids, une tradition ancienne interdisant d'allumer du feu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :