Rough Riders

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le colonel Theodore Roosevelt et ses Rough Riders en juillet 1898 au sommet de la colline qu'ils viennent de prendre, bataille de San Juan.
Le colonel Roosevelt en tenue de Rough Rider en octobre 1898.

Les Rough Riders fut le nom donné au 1er régiment volontaire de cavalerie (1st United States Volunteer Cavalry), l'un des trois régiments de ce type levés en 1898 pour la guerre hispano-américaine et le seul des trois qui vit le feu.

L'armée américaine était alors faible, laissée avec peu d'hommes après la fin de la guerre de Sécession environ 30 ans auparavant. En conséquence le président William McKinley fit appel à 1250 volontaires pour contribuer à l'effort de guerre. Ce régiment fut aussi nommé les Wood's Weary Walkers d'après leur premier commandant, le colonel Leonard Wood car en dépit qu'il soit une unité de cavalerie, ils terminèrent les combats à pied, comme de l'infanterie. Quand le colonel Wood devint commandant de la 1re brigade de cavalerie (regroupant les 1er de cavalerie, 106 e de cavalerie et 1er de cavalerie volontaire), les Rough Riders devinrent alors les Roosevelt's Rough Riders, du nom de leur nouveau commandant, Theodore Roosevelt, le futur président des États-Unis. Le nom devint familier en 1898, grâce à Buffalo Bill qui appela son célèbre spectacle de western le Buffalo Bill's Wild West and Congress of Rough Riders of the World. Theodore Roosevelt écrira dès l'année suivante, en 1899 un livre intitulé Rough Riders racontant l'aventure de ce régiment et qui sera un succès. Le dernier vétéran de l'unité est décédé en 1975.

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :