Rotterdam Terror Corps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rotterdam Terror Corps

Pays d'origine Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Activité principale Producteur, DJ, MC
Genre musical gabber, terrorcore
Années actives Depuis 1993
Labels Megarave Records
Site officiel rotterdamterrorcorps.com/
Composition du groupe
Membres DJ Distortion et MC Raw
Anciens membres Bass-D & King Matthew
DJ Reanimator, DJ Paul
DJ Petrov, DJ Rob
Logo

Rotterdam Terror Corps (souvent abrégé en RTC) est un groupe de DJ et producteurs de gabber néerlandais jouant souvent en direct et référencé en tant qu'événement. Créé en 1993, il était initialement composé d'Eugenio Dorwart, George Ruseler (DJ Distortion), Matthijs Hazeleger, Patrick Moerland (DJ Reanimator), DJ Paul, Peter van de Plaats (DJ Petrov), Ricky Peroti (MC Raw) et de Rob Janssen[1].

Actuellement, les RTC ne comptent plus que deux membres : George Ruseler (DJ Distortion) et Ricky Peroti (MC Raw). DJ Distortion compose les musiques et MC Raw lui confie sa voix.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe se forme en 1993 à Rotterdam. Il rassemble de nombreux acteurs initiateurs de la scène gabber, dont Bass-D & King Matthew
DJ Reanimator, DJ Paul
DJ Petrov, DJ Rob.

Néanmoins, des dissensions apparaissent et en 1996, MC Raw et DJ Distorsion sont les derniers membres du groupe. Actuellement[Quand ?], les RTC sont toujours considérés[Par qui ?] comme une référence hardcore.

Style[modifier | modifier le code]

Contrairement à ce que leur nom laisse à supposer, leurs productions sont essentiellement axées gabber, plus rarement terrorcore. L'utilisation de Terror dans le nom représente plus l'atmosphère qui se dégage de leur musique : les titres Outro Betazoid ou Sound of Madness, provenant de l'album Strictly Hardcore (1996) en sont une bonne illustration. Le son du RTC était assez novateur pour le milieu des années 1990, dans la mesure où ils utilisent énormément de sons syncopés, et des triplets, et ils n'hésitent pas à utiliser des instruments très peu communs dans la musique hardcore, comme l'orgue. Les titres Raveworld, You're Dealin' With, We're Gonna Blow Your Mind vont faire entrer le collectif parmi les grands noms du gabber.

RTC s'est fait remarquer par ses shows très poussés mêlant pyrotechnie, stripteaseuses et effets visuels, et a même reçu un prix[Lequel ?] pour la qualité de leur prestation en live, la même année[2]. En complète contradiction avec la scène gabber et hardcore qui préfère depuis quelques années utiliser généralement des basses agrémentées de bruits blancs, le groupe continue à utiliser des basses distordues.

Production[modifier | modifier le code]

En 1998, le groupe sort l'EP God is a Gabber. La piste principale de cet EP connaît un grand succès et de nombreux remix. En 2014 encore, le webmagazine britannique Fact (en) l'intègre à la 19e place de son classement des cent meilleurs titres dance [sic] de tous les temps[3].

En 2005, le groupe sort Limited Edition Giftbox 2005, bien accueilli sur Partyflock avec une note de 60/100[4]. Ils font leur retour en 2008 avec le vinyl intitulé Time to Kill Another One comportant trois nouveaux titres dont Skull Dominion et I Get Stronger[5]. Ils n'avaient plus sorti de vinyl depuis 2005[6].

En 2012, RTC est invité par le trio américain Salem à reprendre un de leurs titres, King Night[7]. Le 8 mai 2013, le groupe célèbre ses vingt années d'existence au Cherry Moon en Belgique[8]. À cette occasion, des albums signés de la main du groupe en édition limitée sont commercialisés sur Rige[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Les membres de RTC. Consulté le 1er août 2010.
  2. (en) MEGARAVE @l'Elysée Montmartre (19-09-09) - Youtube Consulté le 1er août 2010.
  3. (en) Chris Kelly, Chal Ravens, Joe Muggs, Joseph Morpurgo, Tom Lea & John Twells, « The 100 greatest track titles in dance music history », Fact,‎ 17 mars 2014.
  4. (nl) iguana_, « Rotterdam Terror Corps - Limited Edition Giftbox 2005 », sur Partyflock,‎ 18 janvier 2006 (consulté le 17 mai 2013)
  5. (en) Time To Kill Another One - Discogs.com Consulté le 2 août 2010.
  6. Rotterdam Terror Corps - Special Series - The Classics, vinyl 2005.
  7. (en) « Salem get the gabber treatment, as Rotterdam Terror Corps remix ‘King Night’ », Fact,‎ 24 mai 2012 (lire en ligne).
  8. « 20 YEARS ROTTERDAM TERROR CORPS », sur Cyberkoin (consulté le 17 mai 2013)
  9. (en) « RTC CD Signing and Bullshizzle », sur Facebook,‎ 6 mai 2013 (consulté le 17 mai 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • [vidéo] (nl) « GABBER - A Journey 1993 to 2013 », de RTC [présentation en ligne]. Diffusé en mai 2014 dans le cadre de l'exposition « Gabber Expo » à Paris.

Liens externes[modifier | modifier le code]