Rotrouenge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le rotrouenge, aussi appelé retrouange en français ou retroencha, appelé également retroncha ou retroensa en occitan, est un genre de poésie lyrique du Moyen Âge.

Les poèmes[modifier | modifier le code]

Un rotrouenge est une chanson de danse, composée de trois à cinq strophes de même rime, et sur la même mélodie, suivis d'un refrain de deux lignes sur une autre mélodie. On n'en connaît que peu d'exemplaires.

On connaît quatre poèmes de troubadours étiquétés retronchas, tous avec refrain, dont trois figurent avec leurs mélodies, dans le chansonnier de Guiraut Riquier. Six autres poèmes appelés rotrouenges subsistent, dont un avec sa mélodie. Quatre d'entre eux sont attribués au même trouvère Gontier de Soignies[1].

Discussion[modifier | modifier le code]

Selon les traités occitan médiévaux, un « retroencha » a toujours un refrain. Alfred Jeanroy a été le premier à décrire et à identifier les « retroenchas ». Plus récemment, des chercheurs allemands et français (Friedrich Gennrich et Hans Spanke d'une part, Jean Frappier de l'autre) suggèrent que le terme de rotrouenge est en fait un archaïsme, qui est devenu d'usage courant à la fin du XIIe siècle, au moment où le genre original avait perdu ses caractéristiques particulières. Hendrik van der Werf[2] l'appelle un an attractive old term (« un terme viellot attractif »).

Les quatre « retroenchas » qui subsistent sont :

  • Si.m vai be ques eu non envei, par Johan Esteve (en)
  • Si chans me pogues valensa, par Guiraut Riquier[3]
  • Pos astres no m'es donatz, par Guiraut Riquier
  • No cugei mais d'esta razo chantar, par Guiraut Riquier

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jane Bellingham, « Rotrouenge », dans The Oxford Companion to Music. Ed. Alison Latham. Oxford Music Online (accès payant).
  2. Hendrik van der Werf, « Rotrouenge », Grove Music Online. Oxford Music Online (accès payant).
  3. Les trois titres figurent sur la page Guiraut Riquier, Languedoc - Étude des œuvres du site Coups de cœur poétiques.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Bec, La lyrique française au moyen âge (XIIe-XIIIe siècle) : Contribution à une typologie des genres poétiques médiévaux, vol. II : Textes, Paris, Picard (« Publ. du CESCM de l'Univ. de Poitiers », n° 7),‎ 1978, 196 p. (Voir aussi le compte-rendu sur le portail Persée).
  • Jean Frappier, La poésie lyrique en France aux XIIe et XIIIe siècles : les auteurs et les genres, Paris, Centre de documentation universitaire, coll. « Les cours de la Sorbonne »,‎ 1963, 232 p. (lire en ligne)
  • Jean Pillet et Henry Carstens, Bibliographie der Troubadours : ergänzt, weitergeführt und herausgegeben von Henry Carstens, Halle, Niemeyer,‎ 1933. (Réimpression Franklin, New York 1968.)
  • István Frank, Répertoire métrique de la poésie des troubadours : les auteurs et les genres, Paris, Champion, coll. « Bibliothèque de l'École des Hautes Études, Section des sciences historiques et philologiques » (no 302 et 308),‎ 1953–1957.

Articles connexes[modifier | modifier le code]