Rotation de Wick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En physique, la rotation de Wick, nommée d'après Gian-Carlo Wick, est une méthode pour trouver une solution à un problème mathématique dans un espace de Minkowski à partir d'un problème relatif à un espace euclidien, à l’aide d’une transformation qui substitue une variable imaginaire pure à une variable réelle.

Cette transformation est aussi utilisée pour résoudre des problèmes en mécanique quantique (notamment en théorie quantique des champs[1]) et dans d'autres domaines (équation de la chaleur).

Physique statistique et mécanique quantique[modifier | modifier le code]

La rotation de Wick relie la physique statistique et la mécanique quantique en remplaçant la température inverse (1/(k_B T)\,) par un temps imaginaire (it/\hbar\,).

Statique et dynamique[modifier | modifier le code]

La rotation de Wick relie des problèmes statiques en dimension N à des problèmes dynamiques en dimension N – 1.

Note et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Wick rotation » (voir la liste des auteurs)

  1. Eric Gourgoulhon, Relativité restreinte: Des particules à l’astrophysique, EDP Sciences (ISBN 978-2-75980923-3, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Instanton

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Euclidean Gravity, par Ray Streater (en)