Éructation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rot)
Aller à : navigation, rechercher

L'éructation est l'expulsion de gaz du tube digestif (principalement de l'œsophage et de l'estomac) par la bouche. Elle s'accompagne souvent d'un son et parfois d'une odeur caractéristique.

Dans le langage familier, une éructation est appelée rot, renvoi ou rapport.

Description physiologique[modifier | modifier le code]

L'éructation survient généralement lorsque le sujet mange ou boit trop vite, et cherche à expirer l'air avalé de manière précipitée (aérophagie) ; les proportions d'azote et d'oxygène dans la composition du gaz sont alors modifiées. Le rot peut également être causé par l'ingestion de boissons gazeuses comme la bière, les sodas, ou les vins effervescents, auquel cas le gaz expiré contient principalement le dioxyde de carbone de la boisson. Le reflux gastro-œsophagien peut également causer des rots involontaires. Des études scientifiques suggèrent que l'aérophagie pourrait ne pas être considérée comme la première cause de rot, mais que le rot serait en réalité un comportement social appris (donc acquis)[1].

Le son accompagnant l'éructation résulte de la vibration du cardia (orifice œsophagien) lorsque le gaz le traverse. Le record du monde du rot le plus fort est attribué à Paul Hunn, de Londres (Royaume-Uni), ayant atteint 109,9 décibels soit l'équivalent d'une tronçonneuse en fonctionnement[2].

Contexte social et étiquette[modifier | modifier le code]

Dans le monde occidental, éructer de manière audible est souvent perçu comme impoli, bien que le gaz soit plus mal perçu encore. Comme pour masquer les bâillements, il est parfois d’usage de mettre la main devant la bouche au moment de l’éructation. La plupart des enfants et un nombre croissant[citation nécessaire] d'adultes considèrent cependant le rot avec humour et défi.

L'éructation infantile[modifier | modifier le code]

En mangeant, les bébés accumulent une grande quantité de gaz dans leur estomac. Cela peut les conduire à être particulièrement agités et énervés jusqu'à ce que la masse gazeuse soit rotée. Il est possible d'aider l'enfant à éructer en le plaçant dans une position favorisant l'expulsion des gaz (par exemple sur l'épaule d'un adulte ou en allongeant l'enfant le ventre contre la poitrine de sa mère) et en tapotant ou frottant doucement le bas de son dos.

L'éructation peut provoquer le vomissement d'un bébé, c'est pourquoi, par mesure de précaution, un tissu (protège-rot ou tampon d'éructation) est parfois mis sur l'épaule pour protéger les vêtements de l'adulte qui le porte.

Le discours éructé[modifier | modifier le code]

Il est possible d'induire volontairement l'éructation en faisant remonter l'air de l'œsophage et en l'expirant ensuite tout en maîtrisant les vibrations des parois de l'œsophage et des cordes vocales.

Si les enfants ne développent souvent cette faculté qu'à des fins de divertissement, les orthophonistes la considèrent en revanche comme un moyen alternatif de vocalisation pour les personnes ayant subi une laryngectomie, le rot remplaçant la phonation du larynx. Voir voix œsophagienne.

Chez les animaux[modifier | modifier le code]

D'autres mammifères éructent, à l'instar de la vache et du mouton ; le gaz qu'ils expirent est cependant composé majoritairement de méthane issu de la digestion. Des organismes anaérobies comme l'Escherichia coli et l'archaea méthanogénique, présents dans le tube digestif, produisent cette molécule. En moyenne, on estime qu'une vache émet 542 litres (lorsqu'elle est dans une grange) et 600 litres (lorsqu'elle pâture) de méthane par jour en éructant et en flatulant, faisant de l'élevage intensif un contributeur majeur à l'effet de serre. Cela a conduit des scientifiques du Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation de Perth, Australie, à développer un vaccin anti méthanogène afin de réduire les émissions de méthane des élevages. Voir à ce sujet l'article paru dans la revue anglophone Newscientist.

Certains poissons sont aussi connus pour expulser de l'air de leurs ouïes ; l'éructation est alors produite par le gaz issu des branchies.

D'autres animaux, comme les chevaux et les rats, ont complètement perdu la faculté d'éructer.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Too much of Swallowed air is not the culprit behind excessive burping! - Yahoo News India via archive.org - 26 octobre 2004 (version originale)
  2. http://www.guinnessworldrecords.com/loudest-burp-male/

Liens externes[modifier | modifier le code]