Rosnay (Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rosnay.
Rosnay
Vue du village de Rosnay.
Vue du village de Rosnay.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Arrondissement Reims
Canton Ville-en-Tardenois
Intercommunalité CC Champagne Vesle
Maire
Mandat
Claudine Normand
2014-2020
Code postal 51390
Code commune 51468
Démographie
Gentilé Rosnaysiens
Population
municipale
311 hab. (2011)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 15′ 16″ N 3° 51′ 42″ E / 49.2544444444, 3.86166666667 ()49° 15′ 16″ Nord 3° 51′ 42″ Est / 49.2544444444, 3.86166666667 ()  
Altitude Min. 82 m – Max. 204 m
Superficie 5,54 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de Marne
City locator 14.svg
Rosnay

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de Marne
City locator 14.svg
Rosnay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rosnay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rosnay

Rosnay est une commune française située dans le département de la Marne en région Champagne-Ardenne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située à une quinzaine de kilomètres de Reims, sous-préfecture du département.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Rosnay
Courcelles-Sapicourt Muizon
Savigny-sur-Ardres Rosnay Gueux
Treslon Germigny Janvry

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 554 hectares ; son altitude varie entre 82 et 204 mètres[1]. Le bourg est situé à l'altitude de 132 mètres.

La commune est établie sur une éminence, elle offre une vue sur la vallée de la Vesle et la plaine de Champagne.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

La commune de Rosnay compte deux routes départementales sur son territoire. La route D27, route principale d'accès à la commune et la D228, qui la traverse dans son bourg.

Voies ferroviaires[modifier | modifier le code]

Aucune voie ferroiviare traverse la commune. La gare la plus proche est celle de Champagne-Ardenne TGV, sur Bezannes, à une quinzaine de kilomètres.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village a été connu sous les vocables de Rodenaium vers 1000 puis Ronnaium, Ronnayo ou Ronascum au XIIIe siècle, ensuite Ronniez, Ronnay ou Ronay-les-Reims avant que l'orthographe ne soit unique sous la forme actuelle depuis 1789.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette section doit être recyclée. Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion.
Vue du Vieux château à la sortie de la Première Guerre mondiale.

Les plus anciennes traces d'habitation ont été exhumés lors de fouilles de 1882[2] et 1901, elles ont mis à jour des objets et un cimetière mérovingien à Rosnay[3].

En 1814, des cosaques furent pris à parti par les habitants en armes près du bois de Vignereux le 10 mars. Claude Martinet et Nicolas Laplace, vignerons décédèrent suite à cette journée. Des cosaques furent enterrés au cimetière municipal. En représailles le général St-Priest envoyait 2 000 prussiens occuper le village, lors de la bataille de Reims (1814) ces unités de Prussiens furent surprises puis capturées par la cavalerie de Marmont.

En 1870 se réunissait à Rosnay le troisième bataillon des Gardes mobiles de la Marne sous le commandement de Charles René Marie Duhamel. Ses 1500 hommes avaient, le 19 juillet un fusil pour eux tous, reçurent leur équipement début août. Ils vont à Soissons, Creil Amiens, Abbeville et Chantilly le 25 septembre. En route 150 d'entre eux s'incorporèrent à l'armée de Louis Faidherbe. En février 1871 ils étaient à Lille d'où ils passèrent à Folkerstone par le France et le Finistère. De retour en France, ils sont à Cherbourg, le 24 mars, ayant refusé de prendre les armes contre la Commune, ils repartirent vers Reims par Mantes et Rouen.

Un bureau téléphonique est ouvert en Mairie le 1er janvier 1908.

Un important terrain d'aviation fut implanté sur le terrain du village. La ferme du château haut accueillait une piste de 250m sur 3m de largeur, elle était empierrée. Si début 1915 il y avait surtout des cerf-volant et saucisses d'observation, il eut rapidement la SPA 53 puis, début 1916 la N 12 escadrille de chasse, la V 24 escadrille d'armée et la C 53 escadrille du Premier corps d'armée. En 1917 la SAL 61 qui devint la SOP 61 soutenue par la SOP 105. Des pilotes comme Jean Navarre y avaient leurs quartiers. Avec l'opération Michaël de 1918, les allemands reprennent Rosnay et laissent un village détruit à 80% alors que les dégats précédent étaient bien plus failbe. À l'issue de la Première Guerre mondiale, la ville reçoit la Croix de guerre 1914-1918 le 30 mai 1921[4]. Le paiement des dommages de guerre permet à la municipalité de se raccorder à l'électricité en 1924.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du canton de Ville-et-Tardenois et de l'arrondissement de Reims. Rosnay fait en outre partie de la Comunauté de Communes Champagne Vesle.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 100 et 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 11[5].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
17 novembre 1944   Henry Liance   Notaire
1989 2001 Guy Muzard DVG Retraité de l'Éducation Nationale
2001 2011 Jean Pouget[6]    
2011 en cours
(au avril 2014)
Claudine Normand[7]    

Politique environnementales[modifier | modifier le code]

Rosnay a obtenu le niveau « 2 fleurs » au concours des villes et villages fleuris[8], grâce à sa politique d'embellissement floral.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Au 27 juillet 2014, Rosnay n'est jumelée avec aucune commune[9].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Rosnay sont appelés les Rosnaysiens[10].


En 2011, la commune comptait 311 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
465 328 375 362 415 430 414 380 370
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
365 341 350 318 333 305 302 275 285
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
270 250 215 197 183 175 152 175 136
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
175 197 200 265 261 275 290 292 311
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2004[12].)
Histogramme de l'évolution démographique


Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune est située dans l'académie de Reims, dans la zone B du calendrier scolaire[13]. La commune possède un école publique maternelle et élémentaire qui accueille environ 140 élèves. Une restauration scolaire est assurée.

Santé[modifier | modifier le code]

Le médecin généraliste le plus proche est situé à Gueux (environ 4 km de la commune) [14]. Il faut rejoindre Reims pour avoir accès aux hôpitaux et cliniques les plus proches.

Cultes[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune dépend de la paroisse « entre Vesle et Ardre » au sein de l'archidiocèse de Reims ; cette paroisse comprend dix lieux de culte dont l'église Notre-Dame à Rosnay[15].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2011, le revenu fiscal médian par ménage était de 50 013 €, ce qui plaçait Rosnay au 424e rang parmi les 31 886 communes de plus de 49 ménages en métropole[Insee 1].

En 2011, 79 % des foyers fiscaux de Rosnay étaient imposables[Insee 2].

Emploi[modifier | modifier le code]

Chiffres-clés de l'emploi à Rosnay et évolution sur les cinq dernières années[Insee 3] :

Rosnay 2011 Rosnay 2006 évolution
Population de 15 à 64 ans 215 204 + 5,4 %
Actifs (en %) 73,4 69,3 + 5,9 %
dont :
Actifs ayant un emploi (en %) 68,9 66,8 + 3,1 %
Chômeurs (en %) 4,5 2,4 + 87,5 %
Rosnay 2011 Rosnay 2006 évolution
Nombre d'emplois dans la zone 45 99 - 54,5 %
Indicateur de concentration d'emploi 30,6 72,7 - 57,2 %

En 2011, les actifs résidant à Rosnay travaillent en très grande majorité (86,1 %) en dehors de leur commune de résidence ; ils ne sont donc que 13,9 % à trouver un emploi à Rosnay, et ce taux est stable par rapport à 2006[Insee 4].

Sur cinq ans, le taux de chômage à Rosnay a très fortement progressé, mais reste cependant à un niveau très bas. L'indicateur de concentration d'emploi a été divisé par deux, conséquence de la très importante diminution du nombre d'emplois locaux proposés.

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous détaille la nombre d'entreprises implantées à Rosnay en fonction de leur secteur d'activité[Insee 5] :

Structure de l’économie à Rosnay (37) au 31 décembre 2011
nombre d’établissements concernés
TOTAL 38
agriculture 14
industrie 1
construction 6
commerce, transport et services divers 14
administration publique, enseignement, santé, et action sociale 3

L'économie de Rosnay est, en 2011, orientée principalement vers l'agriculture ainsi que vers le commerce-transport-services, ces deux groupes représentant chacun plus du tiers des entreprises. Rosnay est incluse dans l'aire de production du Champagne (AOC)[16].

Le tableau ci-dessous détaille le nombre d'entreprise de Rosnay en fonction de leur taille, exprimée par le nombre de leurs salariés[Insee 5] :

Taille des entreprises à Rosnay (51) au 31 décembre 2011
nombre d’établissements concernés
TOTAL 38
établissements sans salarié 22
établissements de 1 à 9 salariés 16
établissements de 10 salariés ou plus 0

Aucune entreprise de plus de 9 salariés n'est présente à Rosnay en 2011.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame.

L'église Notre-Dame-de-Rosnay est classée monument historique[17]. Elle renferme des objets également classés MH, notamment une statue du XIVe siècle représentant la Vierge à l'Enfant assise[18], une plaque funéraire du XIXe siècle[19] et une statue de saint Jean-Baptiste du XVIe siècle[20].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Rosnay est proche[Quoi ?] du parc naturel régional de la Montagne de Reims.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Auguste-Maurice Poinsignon (1814-1899), Histoire générale de la Champagne et de la Brie depuis les temps les plus reculés jusqu'à la division de la province en départements, 2 tomes, Chalons sur Marne, éditeur Martin frères, 1898.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Nommé par le préfet en vertu de la loi du 16 novembre 1940.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Insee[modifier | modifier le code]

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  2. Ch. Loriquet, Fouilles exécutées autour de Reims en 1881, 1882 et 1883 in Travaux de l'Académie Nationale de Reims, n°72, année 1881-1882, tome 2 p. 137-204.
  3. Des fouilles exécutées par Vanier et Fruchart au lieu-dit Les Tomois qui ont été, par simplicité classés avec celles de Muizon.
  4. « Communes décorées de la Croix de Guerre 1914-1918 » [PDF], sur Mémorial des batailles de la Marne - Dormans (51),‎ 7 juillet 2014 (consulté le 25 juillet 2014), p. 34.
  5. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  6. [xls]« Liste des maires de la Marne au 1er août 2008 », sur site de la préfecture de la Marne (consulté en 22 décembre 2008).
  7. [PDF]« Mise à jour », sur site de l'Association des maires de la Marne (consulté en 2 février 2013), p. 3.
  8. « Les villes et villages fleuris. », sur CNVVF (consulté le 24/07/2014)
  9. « Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures », sur le site du ministère des Affaires étrangères (consulté le 27 juillet 2014).
  10. « Marne > Rosnay (51390) », sur le site habitants.fr de David Malescourt (consulté le 27 juillet 2014).
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  13. « Ecole sur Rosnay (Marne). », sur Education.gouv (consulté le 24/07/2014)
  14. « Médecin généraliste à Rosnay (51390). », sur Medec.info (consulté le 24/07/2014)
  15. « Paroisse entre Vesle et Ardre », sur le site de l'archidiocèse de Reims (consulté le 27 juillet 2014).
  16. « Délimitation de la Champagne viticole et des aires de production », sur Grandes marques et maisons de Champagne,‎ octobre 2009 (consulté le 29 juillet 2014).
  17. « Église », base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. « Statue : Vierge à l'Enfant assise », base Palissy, ministère français de la Culture
  19. « Plaque funéraire de la famille Salinguet de Termes », base Palissy, ministère français de la Culture
  20. « Statue : Saint Jean-Baptiste », base Palissy, ministère français de la Culture
  21. Église de Rosnay dans la Revue de Champagne et de Brie tome 15 vol.8.