Rosicrucian Fellowship

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emblème de l'Association Rosicrucienne
Emblème de l'Association Rosicrucienne

Entre 1909 et 1911, Max Heindel pose les bases de la Rosicrucian Fellowship (« Association Rosicrucienne »). Il s'inspirera des travaux de Rudolf Steiner comme il le reconnaît lui-même dans une lettre datée de 1918, ainsi que de ceux de Madame Blavatsky.

L’Association Rosicrucienne (constituée en France sous le régime loi 1901) est en relation avec le siège international The Rosicrucian Fellowship, basé à Mount Ecclesia Mount Ecclesia, Oceanside en Californie : elle est un groupe de personnes ayant choisi d’étudier les enseignements transcrits par Max Heindel au début du XXe siècle, une association internationale de mystiques ayant pour but de répandre des enseignements bien définis sur l’origine, l’évolution et le développement de l’Univers et de l’Homme, donnés pour faire du christianisme ésotérique un facteur vivant dans le monde et développer l’altruisme.

L’ouvrage de référence est la Cosmogonie des Rose-Croix, portant sur le Mystère du Monde. Selon Heindel, cette philosophie est logique pour la raison et satisfaisante pour le cœur, sans être dogmatique, tout en précisant qu'« Il n’y a pas de révélation infaillible et immuable sur un sujet aussi complexe, embrassant tout ce qui existe sous le soleil et même au-delà[1]. »

Les étudiants de ces enseignements se définissent comme rosicruciens et non Rose-Croix, le terme Rose-Croix désignant l’ordre spirituellement élevé des Frères Aînés de l’humanité, Hiérophantes desquels Max Heindel se serait fait le médiateur. Lors de réunions (facultatives), les enseignements sont abordés sous divers sujets. Les enseignements sont essentiellement dispensés bénévolement sous forme de cours par correspondance ou par courriel, que l’étudiant peut interrompre sans avoir à se justifier.

Principales œuvres de référence[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cosmogonie des Rose-Croix, p. 13

Liens externes[modifier | modifier le code]