Rosendael (Pays-Bas)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rosendael (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Rosendaël.
Rosendael
(nl) Roosendaal
Héraldique
Héraldique
Drapeau
Drapeau
Vue aérienne de Rosendael avec le canal du Mark au Vliet qui traverse la ville.
Vue aérienne de Rosendael avec le canal du Mark au Vliet qui traverse la ville.
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Province Drapeau de la province de Brabant-Septentrional Brabant-Septentrional
Bourgmestre Jacques Niederer
Code postal 4700-4709, 4724-4727
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Gentilé Rosendaëlien(ne)[1]
Population 77 097 hab. (2013)
Densité 719 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 32′ 00″ N 4° 28′ 00″ E / 51.533333, 4.46666751° 32′ 00″ Nord 4° 28′ 00″ Est / 51.533333, 4.466667  
Superficie 10 716 ha = 107,16 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Rosendael (Pays-Bas)

Géolocalisation sur la carte : Brabant-Septentrional

Voir sur la carte administrative de la zone Brabant-Septentrional
City locator 14.svg
Rosendael

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Rosendael

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Rosendael
Liens
Site web www.roosendaal.nl

Rosendael[2],[3] [ʁozɛndal] ou Rosendaël[4] (en néerlandais : Roosendaal [rozəndal]), est une commune et une ville des Pays-Bas de la province du Brabant-Septentrional.

La commune actuelle de Rosendael a été créé le 1er janvier 1997 suivant la fusion des anciennes communes de Roosendaal en Nispen (Rosendael et Nispen) et de Wouw.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Rosendael est située à la frontière belge dans le sud-ouest du province Brabant-Septentrional entre les villes Bréda et Berg-op-Zoom sur l'autoroute A58.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Rosendael
Steenbergen Oud-Gastel Halderberge
Berg-op-Zoom Rosendael Rucphen
Woensdrecht Essen (Belgique) Rucphen

Localités[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

On trouve deux explications pour le toponyme de Rosendael (exonyme français du néerlandais, Roosendaal, anciennement Roosendael)

La première explication a à voir avec l'utilisation médiéval néerlandaise de donner une dénomination aux monastères le suffixe -da(a)l (« vallée »). Rosendael (signifiant une « vallée des roses ») pourrait faire référence à la Vierge Marie, à qui la première chapelle de Rosendael était à l'origine dédiée. Marie était dans le Moyen Âge, souvent symbolisé par des fleurs. Le lys blanc signifiait ainsi la pureté et la rose le symbole de la perfection.

La seconde explication est que Rosendael voulait dire vallée de roseaux. Rosendael était à l'origine un marais presque séché, situé entre les crêtes de sable, qui en été était plein de roseaux.

L'orthographe du nom a vieilli et devrait être renommé en Rozendaal mais ceci ne s'est jamais produit pour le distinguer de Rozendaal (ou Rosendaël en français) près d'Arnhem. Il existe aussi Rosendaël (néerlandais : Rozendaal), un ancien village qui est désormais un faubourg de la ville de Dunkerque. Enfin, il y a aussi Roosdaal en Brabant flamand en Belgique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 1er janvier 1997, la commune actuelle fut créée par la fusion des communes de Roosendaal en Nispen et Wouw.

Elle fut connue pendant de nombreuses années, comme sa voisine Berg-op-Zoom, comme une source d'approvisionnement en cannabis de nombreux consommateurs de cannabis Belges et Français jusqu'à la décision de fermeture des coffee shops par les autorités municipales à la fin 2008.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Églises[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Jean, une église du gestion de l'eau, datant de 1839 avec une tour du XVe siècle
  • L'église reformée, église néo-classique de 1810
  • L'église Saint-Joseph
  • L'église du Sacré-Cœur, de 1936, conçu par Marinus Jan Granpré Molière
  • L'église Notre-Dame-de-Fatima
  • L'église de la Croix, sur la place Saint-Lucas, créée en 1964
  • L'église de la Mère de Dieu, datant de 1967, sur l'avenue du Président Kennedy
  • L'église Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, datant de 1868
  • Le monastère Saint-Joseph, de 1910
  • Le monastère de la Vallée-Sainte-Marie, de 1934
  • La chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, sur la colline de chapelle

Musées[modifier | modifier le code]

Autre[modifier | modifier le code]

  • L'hôtel de ville ou l'ancienne maison de conseil de Rosendael
  • Le Tongerlohuys, construit en 1762 comme un presbytère
  • Le moulin De Hoop
  • Le moulin des Deux-Frères
  • La gare de Rosendael
  • Le château d'eau, datant de 1916 sur la Nispenstraat (« rue de Nispen »)
  • Le centre commercial Passage Roosendaal, construit en style italien, situé entre la Raadhuistraat (« rue de la Maison de Conseil ») et le Nouveau Marché.

Liste de personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Nés à Rosendael[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. d'après le gentilé de Rosendaël en France.
  2. Le toponyme néerlandais Roosendaal est souvent utilisé en français, l'appellation française est Rosendael, malgré qu'elle est moins utilisé. Roosendaal et Rosendael se prononcent identiquement en français.
  3. Juste, Théodore, « Histoire de la révolution des Pays-Bas sous Philippe II »,‎ 1930 (consulté le 19 juillet 2013), p. 132
  4. L'orthographe Rosendaël avec le tréma existe aussi mais est moins utilisé, et peut d'ailleurs être confondu avec la ville française de Rosendaël qui porte le nom avec le Ë, E tréma.

Sur les autres projets Wikimedia :