Roselin noir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Roselin noir (Leucosticte atrata) est une espèce de passereau de la famille des Fringillidae.

Description[modifier | modifier le code]

Cette espèce ressemble au Roselin à tête grise.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cet oiseau se reproduit dans le centre de l’Idaho, le sud-ouest du Montana, le centre-nord du Wyoming jusqu’au nord du Nevada et au centre de l’Utah. Il hiverne à plus basse altitude dans son aire de reproduction mais déborde sur le nord-est du Wyoming, le centre du Colorado, le nord du Nouveau-Mexique, le nord de l’Arizona, le sud de l’Utah, l’est de la Californie et le Nevada.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le Roselin noir fréquente les prairies alpines de type toundra pourvues d’une végétation naine et rabougrie avec des conifères à proximité.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Elle consiste essentiellement en graines avec un complément d’insectes en été.

Nidification[modifier | modifier le code]

Le site de nidification est une crevasse ou une cavité de falaise ou de rocher. L’assise du nid est composée de mousse et les parois sont confectionnées d’herbe sèche mêlée à des plumes, des poils et de la mousse. La ponte compte quatre ou cinq œufs blanc pur.

Mœurs[modifier | modifier le code]

Les roselins noirs sont des oiseaux très sociaux, vivant en groupes une grande partie de l’année et s’isolant par couples seulement à la saison de nidification. Mais ils commencent à se regrouper dès la fin de l’été. A l’automne, ces troupes descendent dans les vallées pour gagner leurs zones d’hivernage qu’ils partagent parfois avec d’autres espèce appartenant au genre Leucosticte (Roselin à tête grise L. tephrocotis, L. littoralis et Roselin à tête brune L. australis). French (1959) avait déjà rapporté que des populations de roselins noirs n’hésitent pas, les nuits d’hiver, à se rassembler en grandes troupes pour passer la nuit ensemble dans des grottes, des cavernes et même des puits de mines dans le Nevada et le Wyoming.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ottaviani, M. (2008) Monographie des Fringilles (fringillinés – carduélinés) – Histoire Naturelle et photographies, Volume 1. Editions Prin, Ingré, France, 488 p.
  • French, N. R. (1959). Life history of the Black Rosy Finch. Auk 76: 159-180.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :