Roselin de Hodgson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roselin de Hodgson

Description de cette image, également commentée ci-après

Leucosticte nemoricola

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Fringillidae
Genre Leucosticte

Nom binominal

Leucosticte nemoricola
(Hodgson, 1836)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Roselin de Hodgson (Leucosticte nemoricola) est une espèce de passereau de la famille des Fringillidae.

Description[modifier | modifier le code]

Cet oiseau au plumage globalement brunâtre mesure environ 15 cm et ne présente pas de dimorphisme sexuel.

L'adulte présente une tête brune avec les plumes de la calotte liserées de brun clair, donnant ainsi un aspect strié.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Elle se compose essentiellement de graines de plantes herbacées (surtout armoise et pissenlit) avec un complément d’insectes, de grains de céréales cultivées, de pousses et de jeunes feuilles d’arbres et d’arbustes selon la saison.

Parade nuptiale[modifier | modifier le code]

En parade nuptiale, le mâle redresse la queue mais sans la déployer, laisse traîner les ailes sur le sol, la tête appuyée contre la poitrine tout en poursuivant la femelle. Il parade aussi en relevant les ailes au-dessus du dos. Des parades d’intimidation entre mâles ont également été observées.

Nidification[modifier | modifier le code]

Il semble que ce soit Baker (1922-30) qui, le premier, remarqua que ce roselin peut installer son nid sous un rocher, une pierre plate ou même à l’intérieur d’un terrier de marmotte, à environ 15 cm de l’entrée, le mammifère et l’oiseau vivant alors en bonne harmonie. Les auteurs suivants confirmèrent cette observation en indiquant qu’il peut être placé à 23 cm et même à 60 cm de l’entrée mais globalement pas aussi profondément que le font les niverolles tibétaines (Montifringilla sp.). Le nid est un assemblage de tiges de plantes herbacées avec un revêtement interne de laine et de poils. Il contient trois ou quatre œufs blancs assez pointus vers le petit pôle. La période de nidification se situe tardivement en juillet-août et il n’existe qu’une couvée annuelle.

Mœurs[modifier | modifier le code]

Après la reproduction, les roselins de Hodgson se rassemblent en groupes voire en grandes troupes migratrices comptant de 30 à 40 et jusqu’à 100 individus avec une observation de plus 2000 sujets près du village de Naltar dans le district de Gilgit dans le nord du Pakistan, en novembre 1969. Ces troupes constituent de grandes volées décrivant de larges courbes tourbillonnantes exécutant de brusques changements de direction.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Cet oiseau peuple l'Asie centrale, le nord de l'Inde, l'Himalaya, le Tibet, le Sinkiang, le nord-ouest de la Mongolie et le sud-ouest de la Chine. En hiver, il demeure dans ces pays : il a notamment été observé dans le nord-ouest du Bengale-Occidental.

Le roselin de Hodgson affectionne les flancs rocheux des collines, les éboulis et les pierriers parsemés de buissons et les prairies alpines au-delà de la limite des arbres en été, transitant vers des abords de villages, des zones de cultures, des champs en friche à plus basse altitude en hiver.

Systématique[modifier | modifier le code]

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Il existe peu de différences dans la coloration du plumage entre les deux sous-espèces :

  • L. n. nemoricola (Hodgson, 1836) : nord du Népal, sud et sud-est du Tibet, Ttchamdo, ouest du Seutchouan ;
  • L. n. altaica (Eversmann, 1848) : nord-est de l’Afghanistan, nord du Pakistan, Pamir, Cachemire, Karakoroum, Tadjikistan, Ferghana, Kirghizistan, Sinkiang, Ladakh, Turkestan russe et chinois, Tarbagataï et Altaï.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Baker, E. C. S. (1922-30) Fauna of British India: Birds. 2nd edition 8 vols. Taylor & Francis, London.
  • Ottaviani, M. (2008) Monographie des Fringilles (fringillinés – carduélinés) – Histoire Naturelle et photographies, Volume 1. Editions Prin, Ingré, France, 488 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :