Roselin à tête brune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roselin à tête brune

Description de cette image, également commentée ci-après

Leucosticte australis

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Fringillidae
Genre Leucosticte

Nom binominal

Leucosticte australis
Ridgway, 1874

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Roselin à tête brune (Leucosticte australis) est une espèce de passereau de la famille des Fringillidae.

Description[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il se nourrit essentiellement de pousses, de bourgeons et de graines de plantes alpines naines. En été, il capture aussi des insectes échoués sur la neige et engourdis par le froid ou bien dans les plantes basses.

Nidification[modifier | modifier le code]

Le site typique de nidification est une pente rocheuse pourvue de nombreuses cavités à proximité d’une prairie alpine et d’une plaque de neige. Certains nids ont été découverts sur des chevrons dans des constructions humaines. Le nid est une coupe d’herbes sèches et de tiges de fleurs étroitement tissées avec de la mousse, la coupe interne étant tapissée d’herbes plus fines et de plumes de la femelle elle-même. Il abrite trois à cinq œufs blanc immaculés.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Cet oiseau vit dans le sud-ouest de l'Amérique du Nord. Il se reproduit dans le Sud-est du Wyoming, le Colorado et le centre-nord du Nouveau-Mexique. Il hiverne à plus basse altitude dans son aire de reproduction.

Il est inféodé à la haute montagne où il évolue dans un milieu d’affleurements rocheux, de plantes alpines, de toundras et de prairies d’altitude en bordure des neiges éternelles et des lacs glaciaires.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ottaviani, M. (2008) Monographie des Fringilles (fringillinés – carduélinés) – Histoire Naturelle et photographies, Volume 1. Editions Prin, Ingré, France, 488 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :