Roselin à dos rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roselin à dos rouge

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Carpodacus rhodochlamys

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Fringillidae
Genre Carpodacus

Nom binominal

Carpodacus rhodochlamys
(Brandt, 1843)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Roselin à dos rouge (Carpodacus rhodochlamys) est une espèce de passereau de la famille des Fringillidae.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cet oiseau se reproduit en Asie centrale, au nord de l’Afghanistan, au centre et nord du Pakistan, au nord de l’Inde, au nord du Tibet, au Sinkiang et au sud de la Mongolie. Il hiverne dans l’ouest et le sud-ouest de sa zone de distribution.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est représenté par quatre sous-espèces :

  • C. r. rhodochlamys (Brandt, 1843) : Turkestan russe et chinois, Tien-Chan, est du Kazakhstan, Kirghizie, ouest des monts Kouen Louen, Sinkiang, Dzoungarie, Tarbagataï, ouest de l’Altaï, sud de la Mongolie ;
  • C. r. kotschubeii Zarudny, 1913 : monts Alaï, Pamir, Turkestan russe ;
  • C. r. grandis Blyth, 1849 : Hindou Kouch, nord de l’Afghanistan et du Pakistan, nord du Balouchistan, Karakoroum, Cachemire ;
  • C. r. bendi Koelz, 1939 : ouest de l’Afghanistan : cette sous-espèce (in Vaurie 1949) n’est plus retenue actuellement.

Habitat[modifier | modifier le code]

Son habitat se présente comme un ensemble de boisements de pins, bouleaux et épicéas, de buissons alpins, de fourrés de genévriers et d’églantiers, de broussailles épineuses, de cultures et de jardins.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Elle consiste essentiellement en baies d’argousier (Hippophae rhamnoides), d’épine-vinette (Berberis sp.) et en graines de pissenlit. Son bec puissant lui permet de venir à bout des dures graines sèches de genévrier et même de noyaux d’olive (Olea cuspidata).

Nidification[modifier | modifier le code]

Le nid est placé entre 0,5 et 14 m de hauteur dans un genévrier ou un épicéa. C’est une large coupe de brindilles et d’herbes sèches, tapissée intérieurement d’herbes très fines et de poils. Il contient quatre œufs bleu pâle uniformément tachetés de brun.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ottaviani, M. (2008) Monographie des Fringilles (fringillinés – carduélinés) – Histoire Naturelle et photographies. Volume 1, 488 pages. Editions Prin, Ingré, France.

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :