Rose (Doctor Who)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rose.
Rose
Épisode de Doctor Who
Titre original Rose
Numéro d'épisode Saison 1 (2de série)
Épisode 1
Réalisation Keith Boak
Scénario Russell T Davies
Production Phil Collinson
Durée 45 minutes
Diffusion Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : 26 mars 2005

Drapeau de la France France : 5 novembre 2005

Personnages Docteur :

9e (Christopher Eccleston)
Compagnon :
Rose Tyler (Billie Piper)

Époque 2005
Chronologie
Précédent Le Seigneur du Temps La Fin du monde Suivant
Liste des épisodes

Rose (Rose) est le premier épisode de la première saison de la seconde série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who, diffusé pour la première fois le 26 mars 2005. Il marque le retour de la série après seize ans d'absence, sans compter le téléfilm Le Seigneur du Temps (1996), et constitue la première aventure télévisée du neuvième Docteur, interprété par Christopher Eccleston, et sa nouvelle compagne Rose Tyler (Billie Piper).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Rose Tyler, une jeune femme de 19 ans, est accidentellement emprisonnée un soir dans un magasin de Londres où elle travaille comme vendeuse, Henrik's, et se retrouve entourée par des mannequins en plastique qui ont mystérieusement pris vie. Elle est sauvée par un homme qui se présente comme le Docteur et lui ordonne de se sauver du bâtiment. Il fait ensuite sauter l'émetteur qui commandait les mannequins, détruisant l'immeuble par la même occasion. Le Seigneur du Temps rend ensuite visite à Rose, désormais sans emploi, et la sauve d'une deuxième attaque : le bras en plastique qu'elle avait sans réfléchir rapporté chez elle tente de les tuer tous les deux. Il refuse cependant toujours de lui donner plus d'informations.

Rose confie son aventure à son petit-ami Mickey Smith et ils finissent par découvrir un site web sur les théories du complot parlant d'un mystérieux Docteur. Rose et Mickey se rendent chez Clive, le webmaster. Tandis que Rose se trouve dans la maison de Clive, Mickey est enlevé et remplacé par un clone en plastique (un Auton). Quand le faux Mickey essaye d'interroger Rose au sujet du Docteur, ce dernier apparaît et le décapite. Il emmène ensuite la jeune fille à bord du TARDIS, un vaisseau spatial qui a l'apparence d'une vieille cabine de police (la fameuse « boîte bleue ») et lui explique qu'il est un extraterrestre. Le clone de Mickey est quant à lui commandé par la Conscience Nestene, une menace pour l'ensemble de la planète.

Le Nestene s'est établi au cœur de Londres. Le Docteur tente une négociation, mais elle se met en colère quand il se présente comme un Seigneur du Temps, le blâmant lui et sa race d'avoir détruit sa planète-mère lors de la Guerre du Temps. La Conscience Nestene active tous les Autons et maîtrise le Docteur. Rose sauve la situation en laissant tomber un liquide anti-plastique dans le puits où se trouve le Nestene, provoquant sa mort. Après avoir libéré Mickey et fui les lieux, le Docteur propose à Rose de partager ses aventures. D'abord dubitative et préoccupée par sa mère Jackie et Mickey, elle accepte lorsqu'elle apprend que le TARDIS voyage aussi bien dans le temps que dans l'espace.

Distribution[modifier | modifier le code]

Références extérieures[modifier | modifier le code]

Continuité[modifier | modifier le code]

  • Le fait que le Docteur se regarde dans la glace montre le signe que sa régénération en tant que neuvième Docteur est récente, même si la suite de l'épisode suggère que plusieurs aventures lui sont arrivées avant[1]. C'est la première fois que la série n'explique pas la raison pour laquelle le Docteur a régénéré, suite à la volonté de Russell T Davies qui souhaitait donner un nouveau départ à la série[1].
  • Le Docteur lisait déjà un livre en quelques secondes dans l'épisode de 1979 City of Death.
  • Le site web découvert par Rose, Who is Doctor Who ?, existe bien : il a été créé à cette occasion par la BBC. Il affichera d'ailleurs de nombreuses informations au fur et à mesure de la série. On y voit le Docteur apparaître à différentes époques[2].
  • On trouve aussi un faux-site de UNIT dans lequel l'attaque des Autons fut ressentie par la population comme une attaque de terroristes masqués.
Article détaillé : Faux sites Doctor Who.
  • L'épisode montre un nouvel intérieur pour le TARDIS qui est plus organique que les précédents. C'est d'ailleurs la première fois que l'on voit l'intérieur du TARDIS depuis l'extérieur. Le tournevis sonique a lui aussi changé de forme.
  • Selon Rose, le Docteur à un accent du nord (l'accent du Lancashire d'Eccleston). Ce sur quoi, le Docteur répond que toutes les planètes ont un nord.
  • Les Autons et la conscience Nestene sont des ennemis du Docteur que l'on retrouve dans la série depuis l'épisode de 1970 Spearhead from Space. Leur apparition marquait l'arrivée du troisième Docteur et possède une scène similaire où des mannequins dans une vitrine attaquent des passants. Le bruit de leurs tirs est resté le même[3].
  • L'épisode cite la « Proclamation des Ombres » (« Shadow Proclamation »), un traité auquel il sera fait référence dans de nombreux épisodes.
  • Le Docteur explique que la conscience Nestene a perdu son empire lors d'une guerre, amenant la première référence à la Guerre du Temps[1].
  • Le Docteur est vu sur un cliché de l'assassinat de Kennedy. Assassinat qui eut lieu la vieille de la diffusion du tout premier épisode de Doctor Who.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Depuis l'échec du téléfilm Le Seigneur du Temps, différentes tentatives de relancer Doctor Who avaient été mises à l'étude. Russell T Davies, alors connu comme producteur et scénariste de séries comme Queer As Folk ou Dark Season, et comme écrivain d'un roman dérivé de la série, Damaged Goods en 1996, se dit intéressé pour reprendre la série en 1999. Mais la BBC est alors en pourparler avec le réalisateur Paul W. S. Anderson et le producteur Jeremy Bolt pour créer une aventure de Doctor Who au cinéma aux alentours de 2002 et le projet de Davies est écarté. Le projet de film ne sera jamais lancé et en 2003, la BBC, à bout de patience, se tourne de nouveau vers Russell T Davies, dont la notoriété en tant que producteur a grandi.

Autour de Davies lui sont adjoints deux producteurs exécutifs, Mal Young (contrôleur de la continuité dramatique) et Julie Gardner (chef du service des fictions de BBC Wales). Pour cette raison, la production de la série est délocalisée à Cardiff au pays de Galles, ce qui arrange Davies, lui-même Gallois. Le retour de Doctor Who à l'antenne est confirmé dans une interview le 6 septembre 2003 par Lorraine Heggessy, responsable de BBC One. En 2004, Phil Collinson devient producteur de la série.

Pour marquer le changement, l'épisode introduit le nouveau format (Widescreen) de la nouvelle série et une nouvelle longueur (45 minutes) des épisodes. Pour la première fois, le nom de l'acteur jouant le Docteur et le nom de l'actrice jouant son compagnon suivent le titre au cours du générique. La numérotation de l'épisode est remise à zéro, l'épisode était noté officiellement comme "Saison 1, épisode 1" même si certains fans le rebaptiseront "saison 27, épisode 1".

Scénarisation[modifier | modifier le code]

Aux alentours de 2004, Russell T Davies annonce qu'il écrira lui-même le scénario du premier épisode de la saison. De nouveaux scénaristes pour la série sont annoncés, la proposition est faite à la rédactrice d'Harry Potter, J. K. Rowling de rejoindre la série, proposition qu'elle déclinera car trop occupée à écrire Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé, le sixième tome de sa saga. L'idée est de remettre la série Doctor Who au goût du jour, une série familiale qui divertit les adultes et effraye un peu les enfants. La question d'un reboot de la série revient sur le tapis, mais celle-ci est écartée par Davies : le nouveau Docteur sera le neuvième et la plupart des éléments de l'ancienne série seront réintroduits. C'est par les yeux d'un nouveau personnage que le monde du Docteur devra être vu : une jeune fille du nom de Rose Tyler, ainsi que sa mère, Judy (plus tard renommée Jackie Tyler) et un petit copain, Muggsy (plus tard renommé Mickey Smith). Davies pense que K-9 le robot chien, compagnon du Docteur dans la série classique pourrait être réintroduit, mais l'idée n'aboutit pas.

Afin de faire rentrer le spectateur dans l'univers de la série, Davies souhaite peu à peu réintroduire certains ennemis et commence par les Autons et la Conscience Nestene, dont il aimait le côté "peur iconique" dans les deux épisodes des années 1970 où ils sont apparus. De plus, il permet de placer Rose face à des ennemis directement liés à sa condition de vendeuse en grand magasin, et de mettre en scène des ennemis que l'on pourrait penser humain pendant les 20 premières minutes de l'épisode[4].

Dans la première version de l'écriture de l'épisode, il était écrit clairement que Mickey cherchait à tromper Rose. Russell T Davies atténuera cela, tout en laissant quelques indices. Ceux-ci sont tellement vagues que les fans reprocheront souvent à Rose d'avoir laissé tomber Mickey[5].

Casting[modifier | modifier le code]

Le choix de l'acteur pour incarner le nouveau Docteur fut un des premiers choix cruciaux de la mise en chantier. Russell T Davies abordera ainsi Hugh Grant qui avait brièvement incarné le Docteur dans la parodie Doctor Who and the Curse of The Fatal Death mais celui-ci déclina rapidement. Il fut longtemps question de Bill Nighy pour reprendre le rôle, mais l'offre fut refusée elle aussi. Le 20 mars 1994, la BBC annonce le nom de Christopher Eccleston, un acteur relativement inconnu du grand public, qui avait déjà travaillé avec Davies sur la série The Second Coming, et dont il connaissait les possibilités d'acteur. Jusqu'ici, Eccleston n'avait joué que des rôles secondaires dans des films comme Shallow Grave, The Others, eXistenZ ou 28 jours plus tard.

Le choix de Billie Piper pour le rôle de Rose fut relativement controversé, étant donné son passé de chanteuse pour ados à la fin des années 1990. Toutefois, celle-ci s'était tournée vers une carrière d'actrice depuis 2003, et avait déjà été remarquée dans la série The Canterbury Tales. Son rôle dans la série fut annoncé à la presse le 24 mai 2004.

Le rôle de Jackie Tyler fut confié à Camille Coduri, une actrice de théâtre qui avait effectué de nombreux rôles secondaires dans des films comme King Ralph ou The Famous Five. La production engagea Noel Clarke dans celui de Mickey Smith, déjà apparu dans des séries comme Auf Wiedersehen, Pet ou Metrosexuality.

Nicholas Brigg qui fait la voix de la Conscience Nestene fera la voix des Daleks et des Cybermen dans la suite de la série.

Pré-production[modifier | modifier le code]

Afin de se séparer du côté loufoque des anciens costumes portés par le Docteur, Davies suggéra que le costume du nouveau Docteur ne soit qu'une veste en cuir. De plus, Eccleston ne désirait pas qu'on ne se souvienne de lui que pour un costume.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le réalisateur Edgar Wright devait tourner l'épisode, mais, occupé par Shaun of the Dead[6], c'est Keith Boak qui est engagé pour le premier bloc de tournage, un jeune réalisateur ayant déjà travaillé sur des séries comme Holby City ou The Knock. Ce bloc de tournage inclut l'épisode pilote ainsi que le double épisode L'Humanité en péril/Troisième Guerre mondiale.

Le tournage débute le 18 juillet 2004 à Cardiff. Du 20 au 21 juillet, le magasin Howell et le centre commercial de Queen Arcade servent de lieu à l'attaque des Autons. Durant le tournage les acteurs jouant les Autons ont de nombreux problèmes dus à l'étroitesse des costumes, ce qui occasionnera un retard[4].

Une partie de l'épisode est tournée à Londres, notamment la scène se déroulant face au London Eye, filmée les 26 et 27 juillet, suivie par 3 jours de tournage au Brandon Estate pour les scènes se déroulant autour de l'appartement des Tyler. Le sous-sol de l'hôpital universitaire du Pays de Galles fut utilisé les 2 et 3 août pour filmer le sous-sol du magasin où travaille Rose. Le 4 août commencent en studio des passages se déroulant dans l'appartement des Tyler à Unit Q2, un entrepôt de Cardiff qui sera longtemps utilisé pour les scènes en studio de la série.

Le 22 août le tournage de l'épisode reprend avec la scène se déroulant à la pizzeria qui fut enregistrée au restaurant "La Fosse" de Cardiff et du 25 au 26 août ont lieu les tournages des scènes se déroulant dans le repère de la Conscience Nestene dans une entreprise de papier désaffectée. Faute de temps, une scène où Rose devait se retrouver face à un autre faux Mickey, obligeant le Docteur à utiliser sa potion anti-plastique ne fut pas tournée. La scène se déroulant dans une allée fut tournée le 26 août.

Trois jours de tournage en studio ont lieu les 1er, 2 et 6 septembre afin de finir les scènes se déroulant dans l'appartement des Tyler ainsi que les scènes se déroulant à l'intérieur du TARDIS. Un retard dans la production oblige l'équipe à tourner une semaine supplémentaire. Le 8 septembre sont tournées à Taff Terrace les scènes à l'extérieur de la maison de Clyde. Le passage derrière la pizzeria est filmé le 9 septembre derrière l’infirmerie royale de Cardiff, le travail de Rose au Marks & Spencer le 10 septembre et la scène d'ascenseur le 11 septembre au studio de la BBC de Llandaff dans le faubourg de Cardiff[7].

Lors du tournage des scènes de maquettes au BBC Model Unit Stage de Londres, la production s'est aperçu que l'épisode n'était pas assez long pour tenir les 45 minutes. La scène de discussion entre le Docteur et Rose est donc filmée durant le tournage de La Fin du monde et de Des morts inassouvis le 18 octobre dans les Lydstep Flats de Gabalfa. Le 10 novembre, une scène faisant figurer Jackie dans sa chambre est filmée au studio 1 des HTV Wales à Culvershouse Cross.

Musique[modifier | modifier le code]

  • La plupart des thèmes musicaux de cet épisode, ainsi que ceux de la série ont été composés par Murray Gold. Une bande-originale de la série est sortie fin 2006.
  • Le morceau qui entame l'épisode, montrant la vie quotidienne de Rose et nommé Rose Sequence est un morceau qui reviendra de nombreuses fois dans la série.
  • Le Docteur chante la chanson Luck Be a Lady, présente dans la comédie musicale Blanches colombes et vilains messieurs.

Diffusion et réception[modifier | modifier le code]

Le matériel promotionnel pour l'épisode débuta le 1er janvier 2005 avec la diffusion du premier trailer. A l'occasion du retour de la série, la BBC modernisera son site autour de Doctor Who le 8 mars et le 23 mars le site Who is Doctor Who ? fut lancé. Afin de promouvoir la série, la BBC Two lancera une version Doctor Who de son émission de quizz Mastermind le 19 mars.

Le 5 mars, un employé de la Canadian Broadcasting Corporation met en ligne sur le net une copie de l'épisode, 3 semaines avant sa diffusion. Cet acte de piratage, qui s'avérera être une publicité assez grandissante pour le retour de la série à l'antenne, provoque le licenciement de l'employé[8],[9].

Diffusé le 26 mars 2005, l'épisode fait une audience de 10,8 millions de spectateur, l'une des plus fortes audiences de la série depuis The Creature From The Pit en 1979, ce qui sécurise alors définitivement son retour à l'antenne[10]. Dans certaines régions de l'Angleterre, la diffusion de l'épisode fut perturbée par des sons venant de l'émission de Graham Norton, Strictly Dance Fever[11].

Le 30 mars, la BBC annonça officiellement que la totalité de la saison serait diffusée. Le même jour, la BBC annonça que Christopher Eccleston quitterait le rôle du Docteur à la fin de la saison, celui-ci ayant peur que l'image du Docteur lui colle à la peau.

L'épisode est diffusé en France le 5 novembre 2005 sur France 4 et aux États-Unis le 17 mars 2006 sur Sci-Fi Channel.

Critiques[modifier | modifier le code]

L'épisode pilote du retour de la série à l'antenne reçut beaucoup de critiques positives.

Harry Venning du magazine The Stage salut le script de Davies qui permet de rendre l'épisode à la fois sérieux et effrayant. Il aime le jeu d'acteur de Billie Piper et le fait qu'elle se montre plus indépendante que les anciens compagnons du Docteur. Toutefois, il trouve qu'Eccleston est la « pire déception de la série » et trouve qu'il ne convient pas au rôle fantastique[12].

Sur le site Digital Spy Dek Hogan trouve que la production de la série a gagné depuis la série orginale, et il salue le jeu d'acteur d'Eccleston, Piper et Clarke. Toutefois, il trouve que certains traits d'humour (la poubelle qui rote après avoir avalé Mickey notamment) ne font pas rire les adultes[13].

Robin Oliver, critique au Sydney Morning Herald, approuve le travail de Davies qui permet « une approche adulte de l'un des personnage les plus célèbre de la télévision » et « dépassant la production fauchée du passé afin de faire un nouveau Docteur qui a du poids sur le marché »[14].

Kay McFadden du Seattle Times décrit le retour de la série comme « superbe, intelligent et bien fait ». Au Daily Mail, l'écrivain Michael Hanlon déclare : « Étant fan, j'espère vraiment que la nouvelle série va marcher. C'est vivant, bien filmé et les effets spéciaux tiennent le coup. Il y a de l'humour ce qui est une ingrédient vital pour le succès de la nouvelle série ». Il trouve que tout ce qui était nécessaire à Doctor Who se trouvait dans Rose[15].

En 2013, Ben Lawrence du Daily Telegraph nomme Rose premier d'un top 10 des meilleurs épisodes de Doctor Who se passant dans un univers contemporain[16].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Rose: Fact File », BBC (consulté en 4 décembre 2011)
  2. (en) « Who is Doctor Who? », BBC (consulté le 2006-11-16)
  3. Épisode Spearhead from Space de la série Doctor Who. Diffusé pour la première fois du 1970-01-03 au 1970-01-24 sur la chaîne BBC1 du réseau BBC à London. Autres crédits : Writer Robert Holmes, Director Derek Martinus, Producer Derrick Sherwin.
  4. a et b Épisode The Good, the Bad, and the Ugly, deuxième épisode de la série Doctor Who Confidential. Diffusé pour la première fois le 2 April 2005 sur la chaîne BBC Three du réseau BBC.
  5. « Did Mickey 'deserve' to lose Rose? », The Doctor Who Meta Community,‎ 7 mai 2012 (consulté le 9 novembre 2013)
  6. « We are Edgar Wright, Simon Pegg and Nick Frost: Ask Us Anything. », Reddit,‎ 21 août 2013 (consulté le 1 septembre 2013)
  7. (en) « Rose - Story Locations », Doctor Who The Location Guide (consulté le 9 novembre 2013)
  8. « Dr Who Culprit Fired », contactmusic.com,‎ 2005-03-24 (consulté le 2006-11-16)
  9. « New Dr Who leaked onto internet », BBC,‎ 8 mars 2005 (consulté en 29 août 2013)
  10. « Weekly Top 30 Programmes », Broadcasters' Audience Research Board (consulté le 2012-05-25)
  11. « Doctor Who is Saturday night hit », BBC News,‎ 2005-03-27 (consulté le 2006-11-16)
  12. Harry Venning, « TV review », The Stage,‎ 2005-04-04 (consulté le 2012-05-26)
  13. Dek Hogan, « Living in a box », Digital Spy,‎ 2005-03-26 (consulté le 2012-05-26)
  14. Robin Oliver, « Show of the Week », The Sydney Morning Herald,‎ 2005-05-21 (consulté le 2012-05-26)
  15. Michael Hanlon, « Eccleston and Billie, just what the Doctor ordered », Daily Mail,‎ 2005-03-09 (consulté le 2012-05-26) Modèle:Subscription required
  16. Ben Lawrence, « Doctor Who: the 10 best contemporary tales », The Daily Telegraph,‎ 30 mars 2013 (consulté le 21 avril 2013)