Rosan Girard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rosan Girard
Fonctions
Parlementaire français
Député 1946-1958
Gouvernement Quatrième République
Groupe politique PCF
Biographie
Date de naissance 16 octobre 1913
Date de décès 5 juin 2001
Résidence Guadeloupe

Rosan Girard, né le 16 octobre 1913 au Moule (Guadeloupe) et mort le 5 juin 2001 en France est un médecin et homme politique français. Il fut maire de la Commune du Moule de 1945 à 1953, de 1957 à 1962, puis de 1965 à 1971 et député communiste à l'Assemblée nationale de 1946 à 1958.

Résumé biographique[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1952 : (février) Incidents de Gardel, dans la région du Moule
  • 1999 : (décembre) Déclaration de Basse-Terre

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres de Rosan Girard[modifier | modifier le code]

  • Rosan Girard, Rupture sous-cutanée traumatique des muscles larges de la paroi abdominale : thèse pour le doctorat en médecine, Paris, Jouve,‎ 1937, 88 p. (notice BnF no FRBNF32168860)
  • Rosan Girard, La Gestion des affaires guadeloupéennes par les Guadeloupéens dans le cadre d'une union avec la France, Paris,‎ [1961], 32 p. (notice BnF no FRBNF33025681)
  • Rosan Girard (préf. Germain Saint-Ruf), Pour un sursaut guadeloupéen, Paris, Éditions L'Harmattan,‎ 1979, 255 p. (notice BnF no FRBNF36275862)
  • Rosan Girard, Les Chemins de l'émancipation humaine : réflexions d'un révolutionnaire d'Outre-mer, Paris, R. Girard,‎ 1988, 224 p. (ISBN 2-9502822-0-2, notice BnF no FRBNF36628341)
  • Rosan Girard (préf. Maximilien Rubel), Message à l'ombre des Filaos : matériaux pour la nouvelle révolution, Paris, R. Girard,‎ 1995, 514 p. (ISBN 2-9502822-1-0, notice BnF no FRBNF37018729)

Biographie de Rosan Girard[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Sainton.- Rosan Girard, Chronique d'une vie politique en Guadeloupe.- Karthala, 03/05/2000, 456 pages.- ISBN 2865374564 - EAN : 9782865374564

Webographie[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Yves Brard.- De l'influence de quelques justiciables sur la jurisprudence du Conseil d'État[1].

Jurisprudence & articles juridiques[modifier | modifier le code]

  • Décisions n° 58-39/127/129/133 à 189 du Conseil Constitutionnel, 14 mai 1959. Élections à l'assemblée Nationale des 23 et 30 novembre 1953, Guadeloupe (1re circ.)[2]
  • Analyse, Arrêts du Conseil d'État, 31 mai 1957. Rec. Lebon p. 335. "Par cette décision, le Conseil d’État juge que certains actes administratifs sont affectés d’une telle illégalité qu’ils doivent être regardés comme inexistants, ce qui permet de les contester ou de les rapporter à tout moment, même lorsque le délai de recours est écoulé[3]. Lire la requête de Rosan Girard[4].
  • Analyse de la notion d'inexistence en droit[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Document Word à télécharger.
  2. Décision n° 58-39 et autres du 14 mai 1959, Conseil constitutionnel, 1959,
    Arrêt Rosan Girard, 31 mai 1957, Rec. Lebon p. 335.
  3. Rosan Girard. La notion d’acte inexistant, 31 mai 1957. Il semble que le Conseil constitutionnel fait ici usage de la règle 'Quod nullum est, nullo lapsu temporis convalescere potest' (Ce qui est nul n'acquiert aucune validité avec le temps).
  4. Requête de Rosan Girard
  5. La notion d'inexistence en droit