Rosalío José Castillo Lara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir José Castillo.
Rosalío José Castillo Lara
Biographie
Naissance
à San Casimiro de Güiripa (Venezuela)
Ordination sacerdotale par
Mgr Lucas Castillo Hernández
Décès (à 85 ans)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Jean-Paul II
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de Nostra Signora di Coromoto in S. Giovanni di Dio
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
card. Quintero Para
Président de la Commission pontificale pour l'État de la Cité du Vatican
31 octobre 1990 – 14 octobre 1997
Précédent Sebastiano Baggio Edmund Casimir Szoka Suivant
Président de l'Administration du patrimoine du siège apostolique
6 décembre 1989 – 24 juin 1995
Précédent Agnelo Rossi Lorenzo Antonetti Suivant
Président de la Commission pour l'interprétation du code de droit canon
18 janvier 1984 – 6 décembre 1989
Évêque titulaire de Praecausa
Évêque coadjuteur de Trujillo (Venezuela)
26 mars 1973 – 12 février 1975

Blason
« Misericordia et Veritas »
(« Miséricorde et vérité »)
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Rosalío José Castillo Lara (né le à San Casimiro de Güiripa, Venezuela et mort le à Caracas, Venezuela), fut un cardinal vénézuélien de la curie romaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Prêtre[modifier | modifier le code]

Né à San Casimiro de Güiripa dans le diocèse de Maracay, dans l'état d'Aragua au Venezuela, troisième de sept enfants, il est ordonné prêtre le par son oncle, Mgr Castillo Hernandez, archevêque de Caracas. En 1950 il est envoyé en Italie étudier le droit canonique auprès de l'Université salésienne de Turin, il obtient le titre de Docteur en droit canonique. En , il est nommé professeur de la faculté de droit canonique, d'abord à Turin jusqu'en 1957, puis à Rome jusqu'en 1965.

Évêque[modifier | modifier le code]

Nommé évêque coadjuteur de Trujillo avec le titre d'évêque in partibus de Præcausa le , il est consacré le 24 mai suivant par le cardinal José Humberto Quintero Parra.

Dès le , il est appelé à Rome pour servir au sein de la curie romaine où il est promu archevêque le .

Cardinal[modifier | modifier le code]

Il est créé cardinal par le pape Jean-Paul II lors du consistoire du avec le titre de cardinal-diacre de Nostra Signora di Coromoto in S. Giovanni di Dio. Il sera élevé au rang de cardinal-prêtre le .

Deux jours plus tard, il est nommé Président de la Commission pour l'interprétation du code de droit canon. Puis, le , il devient Président de l'Administration du patrimoine du siège apostolique. Le , il est nommé président de la commission pontificale pour l'État de la Cité du Vatican. Le cardinal Castillo Lara est aussi l'un des membres de la commission de surveillance de la banque du Vatican (Institut pour les œuvres de religion).

Le cardinal Castillo Lara a été l'une des figures ecclésiastiques qui s'est opposée le plus au gouvernement d'Hugo Chávez. En 2006, il avait appelé durant une homélie à prier avec ferveur pour le Venezuela, dans une situation qu'il qualifiait comme « l'une des plus graves de notre histoire ». Il a accusé le président Chávez de devenir de plus en plus autoritaire ; ce dernier l'aurait traité d'« hypocrite, bandit et démon en soutane. »[1]

Il est mort le à Caracas. Il avait été hospitalisé en soins intensifs dans un hôpital de la capitale, fin septembre, souffrant d’insuffisance respiratoire et rénale.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]