Rosa Vercellana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rosa Vercellana

Description de cette image, également commentée ci-après

Rosa Vercellana, dite La Bela Rosin.

Nom de naissance Maria Rosa Chiara Teresa Aloisia Vercellana
Alias
La Bella Rosina ou, en piémontais, La Bela Rosin
Naissance 11 juin 1833
Nice
Décès 26 décembre 1885
Pise, Italie
Mausolée de La Bela Rosin.

Rosa Vercellana, appelée La Bella Rosina ou, dans le Piémont, La Bela Rosin, née le 11 juin 1833 à Nice et morte le 26 décembre 1885 à Pise, fut la maîtresse, puis l'épouse morganatique du roi d'Italie Victor-Emmanuel II, qui lui accorda le titre de comtesse de Mirafiori et Fontanafredda.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rosa Vercellana était la fille de Giovanni Battista Vercellana, membre de la Garde impériale napoléonienne, mais, en 1814, il refusa de suivre Napoléon 1er, échappé de l'île d'Elbe, et se joignit aux grenadiers de l'armée du roi de Sardaigne, Charles-Albert de Sardaigne, avec le grade honorifique de tambour-major. Rosa avait deux frères: Adélaïde et Dominique. Rosina a été baptisée du nom de Maria Rosa Chiara Teresa Aloisia le 15 juin 1833 à l'Église Saint-Jacques-le-Majeur de Nice.

Rosa Vercellana rencontra pour la première fois Victor-Emmanuel II en 1847, lorsque sa famille déménagea au château royal de Racconigi, où son père dirigeait la garnison militaire de la chasse. Le futur roi d'Italie, encore prince héritier, âgé de 27 ans, était marié à l'impératrice autrichienne Adélaïde de Habsbourg-Lorraine depuis 1842. Cette relation amoureuse déclencha un certain émoi et de l'hostilité à la cour, mais Victor-Emmanuel ne céda pas à la pression.

En 1855, son épouse, Adélaïde de Habsbourg-Lorraine, décéda. Le 11 avril 1858, il éleva Rosa au rang de comtesse de Mirafiori et Fontanafredda et lui acheta le château de Sommariva Perno.

Victor-Emmanuel et Rosa Vercellana eurent deux enfants, que le roi reconnut et auxquels il donna le surnom de Guerrieri :

En 1858, il nomma Rosa comtesse de Mirafiori et Fontanafredda par décret royal.

En 1863, il installa sa maîtresse dans les appartements royaux du Borgo Castello, situé dans le parc naturel régional La Mandria (it), près de Venaria Reale. Cette résidence, qui n'appartenait pas à la Couronne, mais faisait partie du patrimoine privé du roi, resta le lieu favori du couple, parce que Victor-Emmanuel II aimait y chasser et s'y réfugier pour échapper à la vie de la cour.

En 1864, Rosina suivit le roi à Florence, où ils s'installèrent dans la villa « La Petraia ».

En 1869, le roi tomba malade et, craignant la mort, s'unit par un mariage morganatique à Rosa Vercellana. La cérémonie religieuse eut lieu le 18 octobre de cette année. Le mariage fut aussi célébré par une cérémonie civile, le 7 octobre 1877, à Rome. Victor-Emmanuel mourut trois mois plus tard, le 9 janvier 1878.

Rosa Vercellana passa les dernières années de sa vie dans le palais de Pise Beltrami, que le roi avait acheté pour leur fille Vittoria, et y mourut en 1885.

La maison de Savoie interdit l'enterrement de la dépouille de Rosa au Panthéon, car Rosa n'avait jamais porté le titre de reine. Pour cette raison, et au mépris de la cour royale, les enfants édifièrent à Turin une copie du Panthéon à petite échelle, appelée le mausolée de la Bela Rosin. Les restes de Rosa ont ensuite été transférés en 1972 dans le Cimetière monumental de Turin. Isolée et méprisée par les nobles, Rosa Vercellana était plutôt aimée par le peuple pour ses origines paysannes : on dit que la chanson populaire du Risorgimento La bela Gigogin faisait en réalité allusion à elle.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Roberto Gervaso, La Bella Rosina, amore e ragion di stato in Casa Savoia, Bompiani,‎ 1991

Liens externes[modifier | modifier le code]