Rooikat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rooikat
Rooikat Sud-Africain
Rooikat Sud-Africain
Caractéristiques de service
Service 1986 - présent
Utilisateurs Forces de Défense Nationale d'Afrique du Sud
Production
Année de conception 1983
Constructeur BAe Land Systems
Production 240 unités
Caractéristiques générales
Équipage 4
Longueur 7,1 m
Largeur 2,9 m
Hauteur 2,5 m
Masse au combat 28 tonnes
Blindage et armement
Blindage Inconnu (composite)
Armement principal canon Denel GT4 de 76mm (105mm GT7 dans la version d'export)
Armement secondaire deux mitrailleuses MG4 (Browning M1919) coaxiale et sur tourelleau de 7,62mm
Mobilité
Moteur ADEV-10 diesel de 563 ch
Suspension 8x8 indépendante
Vitesse sur route 120 km/h sur route/ 50 km/h en tout-terrain
Puissance massique
Autonomie 1000 km

Le Rooikat (Caracal en Afrikaans) est un véhicule de combat blindé 8x8 sud-africain développé dans le cadre de l'embargo décrété sur l'Afrique du Sud et en remplacement de l'Eland Mark-7, version sud-africaine sous licence de l'auto-mitrailleuse Panhard AML-60. Conçu par Reemit (désormais BAe Land Systems) le Rooikat est un véhicule adapté aux raids rapides. Tenant compte des leçons apprises au cours de la Guerre civile angolaise[1] le véhicule est capable d'être assigné aux missions de reconnaissances, de pénétrations diurnes ainsi qu'aux opérations nocturnes grâce à son imagerie thermique. Son châssis 8x8 lui autorise une répartition équilibrée du poids sur sol sableux tandis que, comme beaucoup d'autres véhicules sud-africains, tels le RG-31 Nyala ou le Casspir, sa structure est résistante au souffle des mines (telle la TM-46). Le Rooikat n'a toujours pas connu l'épreuve du feu, cependant Reumech OMC continue de proposer sa version d'exportation, armé d'un GT7 de 105mm et bénéficiant d'une protection renforcée capable de résister, dans sa section frontale, à des impacts de 20mm.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chars et Véhicules Blindés, Robert Jackson, Parragon Books, 2008