Ronnie Self

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Self.

Ronnie Self est une des figures notables du rockabilly sauvage des années 1950, à l'instar de Billy Lee Riley et Sonny Burgess chez Sun Records. Il est né le 5 juillet 1938 à Tin Town, Missouri. Décédé le 28 août 1981 à Springfield, Missouri.

Son enfance[modifier | modifier le code]

Ronnie Self est né le 5 juillet 1938 à Tin Town, Missouri, à quelque trente miles au nord de la ville de Springfield. Il est l'ainé d'une famille de cinq enfants.Son père, Raymond Self, un agriculteur devenu cheminot et sa mère Hazel Self née Sprague n'ont pas la vie facile avec lui. Il a la réputation d'un enfant coléreux, bagarreur et sauvage. Il connaîtra plusieurs incidents de parcours dans sa jeunesse: vandalisme, vols,agressions sur des personnes. Très jeune, il s'intéresse à la musique puis commence à écrire des chansons à l'âge de 15 ans. Ses relations avec ses parents sont déplorables. Son épouse Dorothy dira de lui : "Lorsque je l'ai rencontré il portait une bible sur lui et m'a assuré de se faire assez d'argent pour sortir les gens de la pauvreté. Mais les années ont passé, et il a montré une hostilité croissante à leur égard qu'il m'était difficile de comprendre".

Carrière[modifier | modifier le code]

Le 16 décembre 1957 il enregistre des faces légendaires dans les studios d'Owen Bradley, le "Cavernous Bradley Studio" à Nashville où il enregistre une composition de Webb Pierce et Mel Tillis qui sortiront sur le label Columbia. On peut citer "Bop A Lena" en 1958 qui rentre au Billboard à la 68e place, "Big Fool", "Rocky Road Blues", "Ain't I'm a Dog", "You're So Right for Me", sa série de classique serait incomplète si on ne rajoutait pas "Pretty Bad Blues" enregistré pour Abc Paramount. Il fera ensuite une très grande carrière de compositeur dont on peut citer le classique interprété par Brenda Lee "I'm Sorry". Un an avant son décès, Dave Edmunds enregistre l'une de ses compositions "Home In My Hand" et cinq mois après sa mort c'est Diana Ross qui connaîtra le succès en reprenant une autre composition de Ronnie Self " Mirror, Mirror".

Discographie[modifier | modifier le code]

Année Titre Label
1956 Pretty Bad Blues / Three Hearts Later ABC-Paramount Records
1956 Sweet Love / Alone ABC-Paramount Records
1957 Big Fool / Flame Of Love Columbia Records
1957 Ain’t I’m A Dog / Rocky Road Blues Columbia Records
1958 Bop-A-Lena / I Ain’t Goin' Nowhere Columbia Records
1958 Big Blon’ Baby / Date Bait Columbia Records
1958 You’re So Right For Me / Petrified Columbia Records
1959 This Must Be The Place / Big Town Decca Records
1960 So High / I’ve Been There Decca Records
1962 Something You Can’t Change / Instant Man Decca Records
1962 Oh Me, Oh My / Past, Present and Futute Decca Records
1963 Houdini / Bless My Broken Heart Kapp Records
1967 Ain’t A Dandy / Long Distance Kiss Scratch Records
1968 High On Life / The Road Keeps Winding Amy Records

Liens externes[modifier | modifier le code]