Ronnie Lane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lane.

Ronnie Lane

Description de cette image, également commentée ci-après

Ronnie Lane avec Slim Chance

Informations générales
Surnom Plonk, Three-Piece
Nom Ronald Frederick Lane
Naissance
Plaistow (en), Londres, Angleterre
Décès (à 51 ans)
Trinidad (Colorado)
Activité principale Auteur-compositeur-interprète, chanteur, musicien, producteur
Genre musical Rock psychédélique, blues rock, folk rock
Instruments Guitare électrique, chant, basse
Années actives 1965–1992
Labels A&M, Atlantic, Immediate, Island
Site officiel www.ronnie-lane.com Site officiel

Ronald Lane (dit « Ronnie ») est un chanteur et bassiste de rock britannique, né à Londres le et décédé le à Trinidad. Ancien bassiste de The Small Faces et plus tard de The Faces, Ronnie Lane quitta ces deux groupes quand il sentit que leur esprit était mort, ce qui lui donna la réputation d'un artiste sans compromis. Dans les années 1970, il sortit plusieurs albums solo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ronnie Lane, passionné de guitare, rencontra à 15 ans Kenny Jones, avec qui il forma un petit groupe "The Outcasts".

C'est à cette époque qu'il décida de changer d'instrument, passant de la guitare à la basse.

la période avec The Small Faces[modifier | modifier le code]

Auteur-compositeur-interprète, Ronnie Lane fonda avec Steve Marriott le groupe britannique mods The Small Faces au milieu des années 60, atteignant le sommet des charts britanniques avec des compositions intelligentes telles que All or Nothing (no 1 en 1966), Mind's Eye (no 4), Itchycoo Park (no 3 en 1967) ou encore Lazy Sunday (no 2 en 1968).

la période avec The Faces[modifier | modifier le code]

Après le départ de Marriott, Lane abandonna le côté mods et, avec Ron Wood et Rod Stewart, anciens du Jeff Beck Group, reforma le groupe sous le nom de The Faces. Avec ce groupe de « soûlards » pratiquant un rock puissant, il connut un succès immense aux États-Unis, ce qu'il n'avait pas atteint avec les Small Faces.

Bien que Lane fût le véritable leader au sein du groupe, les faveurs du public allaient vers le charismatique chanteur Rod Stewart. Quand la carrière solo de Stewart commença à affecter la qualité des albums des Faces, Lane partit pour former son propre groupe en 1973.

la période avec Slim Chance[modifier | modifier le code]

En 1973, Ronnie Lane & Slim Chance sortirent l'album Anymore For Anymore, mélange de rock britannique, de folk et de musique country, dont les titres How Come et The Poacher rencontrèrent du succès.

En 1974, Ronnie Lane et son groupe Slim Chance organisèrent une ambitieuse tournée intitulée The Passing Show qui comprenait un cirque ambulant avec des jongleurs, des clowns et des animaux. Viv Stanshall, du Bonzo Dog Doo-Dah Band, joueait les maîtres de manège. Bien que la tournée marquât l'histoire du rock par son originalité, elle fut un échec financier dont Lane ne put se remettre. Il dut louer son matériel d'enregistrement à divers groupes dont Led Zeppelin, qui l'utilisa pour enregistrer son double album Physical Graffiti.

Cet échec poussa Ronnie Lane à modifier la composition du groupe. À Benny Gallagher et Graham Lyle succédèrent :

Avec Slim Chance, Lane sortit au milieu des années 1970 plusieurs albums, dont Ronnie Lane's Slim Chance et One For The Road, au style folk-rock, mettant bien en valeur ses chansons au style « ménestrel » et sa voix délicate.

Pourtant, en 1977, Lane décida de dissoudre le groupe Slim Chance.

la période solo[modifier | modifier le code]

En 1976, soit peu avant la fin de Slim Chance, Lane avait retrouvé Ron Wood pour la bande originale du film Mahoney's Last Stand. Mais c'est l'année suivante qu'il réalisa un chef-d'œuvre de collaboration avec son ami de longue date Pete Townshend sur Rough Mix, qui connut un succès critique. Avec des chansons telles que les titres acoustiques Annie et April Fool, Lance montra, une fois de plus, la profondeur et la finesse de son écriture. Bien que séparés, de nombreux ex-membres de Slim Chance, dont Gallagher, Lyle et Hart, participèrent à cet album.

Une sclérose en plaques diagnostiquée à la fin des années 1970 diminua grandement sa capacité d'écriture. Il sortit tout de même l'album solo See Me en 1980 et en 1983, ses amis tels que Pete Townshend et les anciens "Yardbirds" Eric Clapton, Jimmy Page et Jeff Beck s'associèrent à lui pour organiser un concert et une tournée en faveur de l'association ARMS (Action for Research into Multiple Sclerosis), contre la sclérose.

Dans les années 1980, Lane s'installa à Austin, enregistrant des chansons et faisant quelques concerts aux alentours avec un groupe local nommé The Tremors. En 1990, il fit une tournée au Japon, sa dernière grande tournée, et déménagea plus tard dans le Colorado où le climat était plus adapté au traitement de sa maladie.

Toujours considéré comme musicien talentueux capable d'écrire des chansons bouleversantes d'émotion, la maladie qui avait empêché Ronnie Lane de composer plus de titres le tua en .

Un disque compilant des titres inédits et de nombreuses raretés sortit en 1999.

Discographie[modifier | modifier le code]

Premier album de Ronnie Lane & Slim Chance, Anymore For Anymore (en) explore le monde du folk, du blues et du rockabilly au-delà des frontières de la musique mods
Album au style dépouillé d'une durée de 44min 59s, Ronnie Lane's Slim Chance (en) contient quelques joyaux améliorés par Ronnie Lane sur d'autres disques : Stone, une ode étrange à la réincarnation, devint deux ans plus tard Evolution sur l'album solo de Pete Townshend, Who Came First. Le riff de Give Me a Penny fut également réutilisé trois ans plus tard pour la chanson Annie de l'album Rough Mix.
  • Mahoney's Last Stand (1976)
bande originale du film avec Ron Wood
Album de rock d'une durée de 41min 00s, Rough Mix est une collaboration entre le guitariste des Who Pete Townshend et Ronnie Lane, sortie en 1977. Cet album comprend aussi la participation de nombreux invités célèbres tels que John Entwistle, Eric Clapton, Charlie Watts et John "Rabbit" Bundrick.
album solo
  • You Never Can Tell : The BBC Sessions
Cette compilation de Ronnie Lane & Slim Chance contient des extraits de live dans les studios de la BBC datant du , du et du . Elle contient également des titres extraits de son concert à l'Hippodrome (1974) et au Paris Theatre (1976) de Londres.
Compilation
Live à la télé allemande
  • Live In Austin (2000)
Cette compilation live contient des performances radio de Ronnie Lane, ainsi que des anecdotes de celui-ci sur The Faces et Rough Mix, enregistrées entre 1984 et 1990.

Liens externes[modifier | modifier le code]