Roman de gare (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Roman de gare

Roman de gare

Réalisation Claude Lelouch
Scénario Claude Lelouch et Pierre Uytterhoeven
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films 13
Pays d’origine Drapeau de la France France
Sortie 2007
Durée 103 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Roman de gare est un film policier réalisé en 2006 par Claude Lelouch sous le pseudonyme d'Hervé Picard, avec Dominique Pinon, Fanny Ardant et Audrey Dana.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'écrivaine à succès Judith Ralitzer fait paraître son nouveau roman à succès, très différent du précédent. Précédemment (les intrigues se recoupent vers la fin du film), Huguette est laissée sur la route par son compagnon. Elle se fait dépanner par Pierre Laclos, dont le rôle est trompeur pour le spectateur. Il passe par les apparences pour un dangereux évadé et prétend mentir en lui disant qu'il est nègre littéraire de Judith Ralitzer. Après avoir trompé son entourage à la façon de Prête-moi ta main, il rejoint Judith pour qui il travaille effectivement. Il lui annonce sa démission et sa volonté de se faire connaître, avant de disparaître mystérieusement. Huguette reconnaît sa famille dans le nouveau roman de Judith, comprend qu'elle ne l'a pas écrit et tente de lui faire avouer le meurtre de Laclos. Mais est-il vraiment mort ?

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • C’est bien Claude Lelouch qui l’a réalisé : « Je voulais pouvoir refaire un film en m'amusant, en allant à l'essentiel, sans subir la pression du marché ou les contraintes marketing du métier. Demander à Hervé Picard (qui existe bien !) d'être mon prête-nom m'a permis d'avoir la paix pendant l'année qu'a duré l'écriture et la réalisation… À partir du moment où le festival me rend un hommage, j'étais obligé bien sûr de rendre public mon petit secret. C'est un honneur que le festival me fasse un clin d'œil l'année où je fête mes 50 ans de cinéma et mon quarantième film. L’histoire de ce film, c'est la seule chose que je ne vous révélerai pas. La distribution si vous voulez : Fanny Ardant, Dominique Pinon, Audrey Dana, Myriam Boyer, Michèle Bernier, Zinedine Soualem... ».
  • Le film est en sélection officielle, au Festival de Cannes 2007 hors compétition, pour un hommage réservé à Claude Lelouch à l'occasion de ses 50 ans de Cinéma.
  • William Leymergie, dont on entend régulièrement la voix tout au long du film, en tant qu'animateur de la radio Autoroute infos, était devant la caméra de Lelouch une dizaine d'années auparavant, dans le rôle de "Toureiffel" pour la version « vingtième siècle » des Misérables en 1995, puis de "Dufour" pour Hommes, femmes, mode d'emploi en 1996.
  • Le film est illustré par des titres de « Monsieur 100 000 volts », Gilbert Bécaud. Lelouch s'en explique ainsi : « Dans cet univers d'errance, la présence musicale de Bécaud m'a toujours indiqué la direction à suivre. Elle souligne les droits et les devoirs de ceux qui créent. Ce besoin d'être reconnu pour ce que l'on donne, pas pour ce que l'on est ».

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le film était en sélection officielle, au Festival de Cannes 2007 hors compétition.

Lien externe[modifier | modifier le code]