Roman de cape et d'épée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Trois Mousquetaires, roman de cape et d’épée d’Alexandre Dumas père.

Le roman de cape et d’épée est une forme de roman dit populaire. Cette forme se retrouve dans le cinéma et le jeu de rôle.

Définition[modifier | modifier le code]

C’est un roman historique, situé pour l’essentiel entre les XVe et XVIIIe siècles, qui privilégie les péripéties, les rebondissements et le suspense, et qui accorde une place importante aux duels et à l’escrime. Les premiers romans de cape et d’épée ont été publiés sous forme de feuilletons dans la presse populaire au XIXe siècle.

Origines[modifier | modifier le code]

À l’origine, il s’agissait de la comédie de cape et épée, un genre de composition dramatique tirant son origine et son nom de l’Espagne. La comedia de capa y espada était, au temps de Lope de Vega et de Calderon, une sorte de drame domestique fortement intriguée et remplie d’imbroglios très compliqués et féconds en événements tragiques. Ses personnages portaient une cape et une épée qui marquaient leur position et leur rang.

On appela, ensuite, par abus de mot, drames de cape et d’épée des pièces à effets violents, à incidents tumultueux et où de grands coups d’épée tranchaient les situations et l’on appliqua le même nom aux romans d’aventures mettant en œuvre des procédés analogues. Son nom générique est dû à Ponson du Terrail mais aussi au roman d’Amédée Achard, la Cape et l’épée, en 1875.

Exemples historiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Article connexe[modifier | modifier le code]