Roman Giertych

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Giertych.


Roman Giertych

Roman Jacek Giertych historien, avocat et homme politique polonais. Né le 27 février 1971 (43 ans) à Śrem, en Pologne, il est le fondateur de la Ligue des familles polonaises, national-catholique, et fut ministre de l'éducation de 2006 à 2007.

Diplômé de Droit et d'Histoire de la faculté Adam Mickiewicz de Poznań, il est originaire d'une famille d'hommes politiques : fils de Maciej Giertych, petit-fils de Jędrzej Giertych et arrière-petit-fils de Franciszek Giertych.

En 1989, il recrée le mouvement Młodzież Wszechpolska (les Jeunesses polonaises) Cette organisation est l'héritière d'un mouvement du même nom fondé en 1922, d'obédience nationale-catholique, qui avait participé à la résistance pendant la guerre avant d'être dissoute par les communistes en 1945. Il en fut le président jusqu'en 1994. Il a été membre des formations nationales démocrates Stronnictwo Narodowo-Demokratyczne et Stronnictwo Narodowe, toutes-deux auto-dissoutes en 2001, pour la création par Giertych de la Ligue des familles polonaises (LPR), en mai 2001, qu'il dirige depuis. Ce parti politique est réputé pour son euroscepticisme (il prône l'Europe des nations), est opposé au remplacement du złoty par l'euro milite contre l'idée de constitution européenne, défend une conception traditionnelle de la famille et s'oppose à l'avortement.

Élu au Sejm (le parlement polonais) en 2001, il est nommé en 2004 vice-président de la Commission parlementaire chargée d'enquêter sur le scandale de l'Orlengate (PKN Orlen est la plus grande société pétrochimique polonaise), le plus important des scandales politico-financiers en Pologne, impliquant le premier ministre socialiste de l'époque, Wlodzimierz Cimoszewicz, ce qui explique le très faible score du candidat socialiste à l'élection présidentielle de 2005 (11 %).

Il apparaît désormais que, les poursuites n'ayant donné suite, le rôle de cette commission créé par l'opposition, (dont Giertych faisait alors partie) était de ruiner les prétentions présidentielles du socialiste. Roman Giertych est réélu au Sejm en 2004, dans le 1er district de Varsovie (la LPR remporte 8 % des suffrages).

En vertu des accords politiques le liant au parti Droit et justice (PiS), Roman Giertych est nommé, au cours du mois de mai 2006, ministre de l'éducation et vice-premier ministre du gouvernement de Kazimierz Marcinkiewicz. Il est confirmé ensuite dans ses fonctions par Jarosław Kaczyński, chef du nouveau gouvernement et frère jumeau du président Lech Kaczyński. Parmi ses actions au gouvernement, on notera la mesure pour le port de l'uniforme pour les étudiants.

À la mi-aout 2007, les frères Kaczyński ont mis fin à la coalition gouvernementale qui les liait à la Ligue des familles et Roman Giertych a été démis de ses fonctions de ministre. Non réélu député, il a démissionné de la présidence de la LPR.

Liens externes[modifier | modifier le code]