Roman à clef

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le roman à clef est un sous-genre romanesque dans lequel certains personnages ou la totalité de ceux-ci représentent, de façon plus ou moins explicite, une personne réelle. Sous le couvert de la fiction, l'auteur écrit en réalité une histoire vraie, souvent pour éviter la diffamation, pour faire une satire, ou pour des raisons autobiographiques. La clef de l'histoire, qui fait comprendre au lecteur qu'il s'agit d'une histoire vraie, est habituellement une personnalité publique reconnue, plus particulièrement un homme politique ou une personne ayant une influence majeure sur un groupe, qu'il s'agisse de politique, d'affaires, de show-business, etc.

Histoire du roman à clef[modifier | modifier le code]

Utilisé dès l’Antiquité, pour tenter d'éviter la censure, il est présent aussi au Moyen Âge.[réf. nécessaire] On peut citer comme exemple notoire de l'histoire de la littérature moderne les romans de Madeleine de Scudéry. Le personnage principal d'un de ses romans, « Sapho », s'en prend violemment au mariage (Sapho était le surnom qu'on avait attribué à Madeleine de Scudéry dans les salons parisiens).

On remarque son utilisation chez François Villon, dans la Ballade des Pendus, chez François Rabelais dans Gargantua et Pantagruel, et aussi chez Fénelon et son roman Les Aventures de Télémaque, livre de lecture destiné au petit-fils de Louis XIV. Ce dernier est représenté sous les traits d’Ulysse et son petit-fils sous les traits de Télémaque.

Le procédé a ensuite été utilisé au théâtre (dans Le roi s'amuse de Victor Hugo) et au cinéma (dans Le Dictateur de Charles Chaplin)

Caractéristiques du roman à clef[modifier | modifier le code]

Le roman à clef touche personnellement un ou plusieurs individus, leur prêtant des actions, des propos, des comportements, entourés d'un parfum de scandale qui contribue généralement au succès de l'ouvrage. Ce genre sulfureux permet en effet, en s'abritant derrière le paravent transparent d'une fiction, de régler des comptes tout en s'épargnant d'éventuelles suites judiciaires.

Fonction du roman à clef[modifier | modifier le code]

Le roman à clef est utilisé le plus souvent pour une des trois raisons suivantes :

  • la satire
  • tenir des propos sur des scandales sans répondre à la charge de diffamation
  • écrire sur soi de façon romancée

Exemples de romans à clef[modifier | modifier le code]