Romain le Mélode

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

41° 07′ 01″ N 1° 16′ 01″ O / 41.117, -1.267

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Romain.
Saint Romain le Mélode
Image illustrative de l'article Romain le Mélode
Icône de la Biélorussie (1649) que montre Saint Romain le Mélode
Naissance 490 env.
Homs
Décès 556 env. 
Constantinople
Nationalité Syrienne
Vénéré par Église catholique, Église orthodoxe
Fête 1er octobre

Saint Romain le Mélode (né en 493 et décédé vers 555/565), fut un hymnographe et poète byzantin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d’une famille juive, il est originaire d’Émèse (Homs), en Syrie. Il devient diacre à Béryte (Beyrouth) puis vient se fixer à Constantinople (Istanbul), en l’église de la Théotokos dans le quartier de Cyr où il reçut le charisme de la poésie sacrée, sous le règne d’Anastase Ier (491–518). On ignore la date de sa mort. Il est le plus grand hymnographe de l’Église byzantine et il est honoré comme saint, fêté le 1er octobre.

Romain aimait les offices de l’Église mais regrettait de ne pouvoir bien les chanter à cause de sa voix peu agréable. Un jour qu’il assistait à la vigile de Noël dans l’église des Blachernes[précision nécessaire], la Mère de Dieu lui apparut tenant un parchemin roulé qu’elle lui donna à manger. Aussitôt qu’il eut goûté cette nourriture particulière, il se mit à chanter à pleine voix un kontakion que l’on chante toujours la nuit de Noël : « La Vierge aujourd’hui met au monde l’Éternel… »

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romain le Mélode passe pour avoir composé plus de mille kontakia parmi lesquels on compte le fameux hymne Acathiste à la Mère de Dieu. Nous ne connaissons que 89 hymnes qui lui soient attribuées et qui nous sont parvenues.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire de Spiritualité, Beauchesne, Paris, 1981.
  • Dictionnaire de Théologie Catholique, libr. Letouzay et Ané, 1937.
  • Romanos le Mélode. Hymnes, tome II, coll. « Source Chrétiennes » no 110, éditions du Cerf, Paris, 1965.
  • J. Grosdidier de Matons, Romanos le Mélode et les origines de la poésie religieuse à Byzance, Paris, 1977.