Romain-Joseph de Brigode

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Romain-Joseph de Brigode-Kemlandt[réf. nécessaire], né le 27 février 1775 à Lille et mort le 5 août 1854 à Enghien, est un homme politique français, baron d'Empire, pair de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Romain-Joseph de Brigode naît le 27 février 1775 à Lille.

Il épouse la troisième fille de Just Charles César de Faÿ de La Tour-Maubourg (en) et d'Anastasie de La Fayette. Cette dernière est la fille aînée de La Fayette.

Son frère cadet Louis Marie Joseph de Brigode, maire de Lille, est également pair de France.

Fonctions nationales[modifier | modifier le code]

Il entre comme auditeur au Conseil d'État en 1803, et est élu par le Sénat conservateur le 27 septembre 1805 (5 vendémiaire an XIV) député du département du Nord au Corps législatif. Le décret qui fixe dorénavant à 40 ans l'âge de l'éligibilité le fait sortir de cette chambre parlementaire en 1810.

Lors de la Seconde restauration, il est élu par le département du Nord le 22 août 1815 à la Chambre des députés. Il y est ré-élu le 4 octobre 1816 et le 26 octobre 1818. Il siège à gauche, vote contre les lois d'exception et contre la nouvelle loi électorale, pour la liberté de la presse (1817), pour la loi militaire Gouvion-Saint-Cyr (1818), contre le monopole des tabacs, contre la censure, pour les indemnités réclamés par les départements qui avaient été occupés par les troupes étrangères, etc...

Non réélu en 1820, il n'obtient le renouvellement de son mandat législatif que le 28 août 1828, en remplacement de Ravez, lequel, nommé également dans le Nord opte pour la Gironde.

Il est ensuite réélu régulièrement[1] jusqu'en 1837. En effet, il est nommé le 3 octobre 1837 Pair de France, et siège donc dorénavant à la Chambre des pairs.

La révolution de 1848 le rend à la vie privée.

Fonctions locales[modifier | modifier le code]

Il est également le maire d'Annappes de 1814 à 1848, où il est le propriétaire du château de Brigode. Il y fait d'ailleurs aménager un parc à l'anglaise, le parc de Brigode. En 1854, il fonde l'hospice Gabrielle à Annappes, aujourd'hui appelé Villa Gabrielle.

Son domaine appartient par la suite à la famille De Montalembert[2].

Il meurt à Enghien le 5 août 1854 à 79 ans.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il est officier de la Légion d'honneur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. le 23 juin 1830 par le 4e collège électoral de Lille
    le 5 juillet 1831 par le 2e collège électoral de Lille avec 240 voix sur 421 votants et 534 inscrits, contre M. Josson (106 voix)
    le 21 juin 1834 par 288 voix sur 520 votants et 640 inscrits contre M. Eugène Janvier (159 voix).
  2. Jules de Montalembert, neveu de l'écrivain Charles de Montalembert, épousa la petite-fille par adoption de Romain de Brigode.

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]