Rolodex

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un fichier Rolodex utilisé dans les années 1970.

Un Rolodex est un carnet d'adresses se présentant sous la forme d'un classeur rotatif, d'allure cylindrique, contenant des fiches sur lesquelles son utilisateur peut faire figurer les coordonnées de ses contacts, et monté sur un socle afin de pouvoir être installé de manière permanente sur un bureau.

Fiches[modifier | modifier le code]

Les fiches contenues dans un Rolodex ont une forme spécifique, elles sont perforées de deux trous dans leur partie inférieure.

Son utilisateur est supposé y reporter les coordonnées de ses contacts (personnes ou entreprises) en consacrant une fiche pour chacun d'eux. De nombreux utilisateurs font toutefois l'économie de cet effort en y fixant directement la carte de visite du contact à répertorier. Pour cette raison, certaines entreprises ont produit des cartes de visite reprenant le format des fiches prévues pour les Rolodex.

Des onglets peuvent être utilisés pour faciliter la recherche.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Rolodex a été inventé dans les années 1940 par l'Américain Arnold Neustadter ; il lui avait à l'époque donné le nom de Wheeldex, et il le faisait fabriquer par son entreprise Zephyr American. Un de ses ingénieurs, le Danois Hildaur L. Neilsen[1], l'a aidé à l'améliorer, et en a obtenu le brevet en 1956[2], prenant alors le nom de Rolodex. Différents designs ont suivi, notamment des modèles non couverts, ou à deux séries de fiches.

Synonyme d'un large réseau, il est devenu un symbole de puissance et de réussite professionnelle.

Malgré l'apparition de l'ordinateur personnel dans les années 1980, et de nombreuses applications remplissant la même fonction, le Rolodex est toujours d'un usage courant : il s'en vend encore 10 millions d'unités chaque année de par le monde[3], et des programmes ont été créés pour facilier l'impression de fiches au format Rolodex.

Une marque utilisée comme nom[modifier | modifier le code]

Son nom est un mot-valise issu de la contraction des mots anglais « rolling » (« roulant ») et « index ». Il s'agit initialement de la marque sous laquelle ce produit a été commercialisé, mais elle est progressivement devenue un terme générique, utilisé pour désigner n'importe quel carnet d'adresses de ce type. De nos jours, cette marque existe encore et commercialise également d'autres accessoires de bureau ; elle appartient actuellement à Newell Rubbermaid, qui l'avait achetée à Insilco Corporation en 1997[4].

Le rolodex dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Bien que cet objet soit d’un usage courant et de fait présent dans de nombreuses œuvres, on peut noter l’usage particulier qu’en fait Parker Lewis dans la série Parker Lewis ne perd jamais : il contient les excuses qui lui permettent de faire l’école buissonnière.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mary Bellis, Arnold Neustadter and the History of the Rolodex, sur le site About: Inventors.
  2. Patent #2,731,966:Rotary-card filing device, 24 janvier 1956, sur le site de l'USPTO.
  3. Rolodex: A Public Radio Commentary by Bill Hammack, Engineering and Life, programme radio.
  4. Insilco to sell Rolodex to Newell for $117 million, dans The New York Times, 13 février 1997.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]