Rolleville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rolleville
La mairie.
La mairie.
Blason de Rolleville
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Haute-Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Le Havre
Canton Montivilliers
Intercommunalité Communauté de l'agglomération havraise
Maire
Mandat
Pascal Leprettre
2014-2020
Code postal 76133
Code commune 76534
Démographie
Gentilé Rollevillais
Population
municipale
1 133 hab. (2011)
Densité 160 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 35′ 00″ N 0° 12′ 43″ E / 49.5833, 0.2119 ()49° 35′ 00″ Nord 0° 12′ 43″ Est / 49.5833, 0.2119 ()  
Altitude Min. 27 m – Max. 107 m
Superficie 7,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Rolleville

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Rolleville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rolleville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rolleville
Liens
Site web http://www.rolleville-mairie.com

Rolleville est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en région Haute-Normandie.

Ses habitants sont appelés les Rollevillais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune est située sur la rive droite de la Seine, à une quinzaine de kilomètres du Havre, dans le canton de Montivilliers.

Transports[modifier | modifier le code]

Rolleville est desservie par le réseau TER Haute-Normandie grâce à la gare de Rolleville, terminus de la ligne Le Havre - Rolleville.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Rolleville

Les armes de la commune de Rolleville se blasonnent ainsi :
De sinople à la barre ondée d’argent chargée de trois roues de moulin de gueules, accompagnée, en chef d’un pigeonnier aussi d’argent et en pointe d’une gerbe de lin d’or.[1]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1888 1914 Victor-Édouard Petitpas    
1920 1925 Pierre Lecourtois    
1925 1935 Gabriel Taconet    
1935 1941 André Cousin    
1941 1945 Jules Leplay    
1945 1958 Charles Barbanchon    
1958 1966 Jules Caron    
1966 1971 Hervé Coquin    
1971 1999 Bernard Goupil    
1999 en cours Maryvonne Lebas    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 133 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
656 700 663 619 541 561 574 579 623
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
621 663 621 590 647 596 527 542 645
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
691 679 766 758 848 915 880 1 033 972
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
912 910 873 1 022 1 081 1 131 1 133 1 133 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Hilaire.
  • Église Saint-Hilaire,
  • presbytère (1741),
  • Fontaine Sainte-Clotilde, du XIXe siècle. Elle accueille un pèlerinage.
  • Manoir des Abbesses, construit en 1576 par Guillemette de la Platière, abbesse commendataire de l'Abbaye de Montivilliers.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Camille Maze (1836-1902), scientifique
  • Christophe Revault (1972), footballeur professionnel (début au F.C.Rollevillais)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilbert Décultot (préf. Joseph-Marie Martin), Au Pays de Caux, Rolleville, des origines à nos jours, Fécamp, L. Durand & fils,‎ 1968, 174 p.
  • « Rolleville », dans Le Patrimoine des communes de la Seine-Maritime, Charenton-le-Pont, Éditions Flohic, coll. « Le Patrimoine des communes de France »,‎ 1997, 1389 p. (ISBN 2-84234-017-5)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]