Roland Romeyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roland Romeyer

Description de cette image, également commentée ci-après

Roland Romeyer lors de la saison 2005-2006

Naissance 25 août 1945 (68 ans)
Pont-Salomon (Haute-Loire)
Nationalité Drapeau de la France France
Profession Homme d'affaires français
Activité principale Homme d'affaires & Dirigeant de Club de Football professionnel
Autres activités
Président du directoire de l'AS Saint-Étienne

Roland Romeyer, né le 25 août 1945 à Pont-Salomon (Haute-Loire), est un homme d'affaires et dirigeant de football.

Il côtoie le club de l'AS Saint-Étienne depuis de longues années avant d'en devenir vice-président, coprésident et enfin président du directoire du club depuis janvier 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Un jeune talentueux et sportif[modifier | modifier le code]

Né le 25 août 1945 à Pont-Salomon, dans la Haute-Loire, Roland Romeyer est tout d'abord un amoureux du football (joueur amateur évoluant comme milieu de terrain avant une reconversion en gardien de but).

Titulaire à 18 ans du Brevet Supérieur d'Étude Commercial à Firminy, il pratique aussi le tennis, le ski et touche au sport automobile. Son amour du football le pousse très vite à prendre des responsabilités au sein du club de football de Pont-Salomon, club duquel il devient très vite Président. Il y rencontre M. Charrel qui deviendra par la suite son directeur à SACMA Agencements. Par la suite, il prendra la direction d'un autre club de football à Saint-Ferréol-d'Auroure avant un retour aux affaires économiques: la reprise en main de l'entreprise stéphanoise SACMA Agencements en 1981.

Ses liens avec l'ASSE commencent au début des années 1990 quand son ami Bernard Champion (à l'époque responsable à l'ASSE Organisation, la structure qui gérait le fonctionnement du Centre de Formation de l’Etrat) lui propose de prendre la direction de l'équipe réserve de l'ASSE.

Premiers pas chez les Verts[modifier | modifier le code]

Cependant, ce n'est qu'à partir de 1996 qu'il commence à prendre de l'importance au sein du club. En effet, sous la présidence de Philippe Koehl, il devient membre du directoire du club et est à l'origine du pool bancaire (grâce à la participation de SACMA Agencements) qui permit à l'ASSE de survivre. Mais les liens avec Philippe ne sont pas très chaleureux et en désaccord avec sa politique sportive, il présentera sa démission au lendemain du licenciement de Pierre Mankowski.

Vice-président de l'Association[modifier | modifier le code]

En 1998, il fonde un club à Saint-Ferréol-d'Auroure avec comme parrains Roger Rocher et Patrick Battiston. Il n'arrive cependant pas à se défaire complètement du club et il y reste donc impliqué. Accentuant sa participation, il devient vice-président non du club mais de la structure associative qui le régit, présidée par Jean Candel. Il accède aussi à la vice-présidence du Centre de formation aux métiers du sport de l’Etrat présidé à l'époque par Jean Boulais. De plus, il profite de son activité industrielle pour devenir un sponsor du club en faisant de la réclame dans le stade.

[modifier | modifier le code]

En 2003, le président du club Henri Grange le fait rentrer de nouveau officiellement au club et c'est ainsi qu'il devient sponsor maillot du club (avec SACMA Agencements pour les saisons 2003-2004 et 2004-2005) et actionnaire de la société For et Sport (qui géra le Centre de Formation de l'ASSE jusqu'en 2005, date d'achat par la ville de Saint-Étienne et de location exclusive au club).

Vice-président du Club[modifier | modifier le code]

Roland Romeyer lors de la saison 2005-2006.

Passionné par le club et suite aux changements de dirigeants opérés lors de l'intersaison suivant la saison de la remontée en L1 du club (saison 2003-2004), il accède à la vice-présidence du club en prenant des parts dans la société Véridis, majoritaire (54 %) dans Exodia qui contrôlait à l'époque la SASP ASSE Loire, son rôle est d'arriver à trouver des partenaires locaux pour le club.

Coprésident avec Bernard Caïazzo[modifier | modifier le code]

Le 24 mai 2006 et suite au départ d'Élie Baup, une lutte apparaît au sein de la direction entre Roland Romeyer et Omar Da Fonseca (partisans de Ivan Hasek) d'un côté, et Bernard Caïazzo (partisan de Luis Fernandez) de l'autre quant au choix du nouvel entraîneur. Roland Romeyer aura gain de cause et profitera de cette situation de « monopole décisionnel » pour devenir l'égal du président en place (Bernard Caïazzo) et c'est donc en tant que coprésident que continue son aventure avec les Verts. Cette opposition a été visible notamment au sujet de la volonté de construction d'un nouveau stade qui est affirmée par Roland Romeyer et démentie par Bernard Caïazzo le même jour.

En 2010, il devient président du directoire du club tandis que Bernard Caïazzo devient président du conseil de surveillance. C'est principalement lui qui gère au quotidien le club tandis que Bernard Caïazzo s'implique plus dans les liens avec les instances du football et les partenaires extérieurs.

Famille[modifier | modifier le code]

  • Sa fille Cécile se tournera vers la médecine et deviendra cardiologue à l'Hôpital Nord de Saint-Étienne.
  • Son fils Frédéric, lui, reprendra le flambeau en devenant d'abord féru de sports automobiles puis en devenant dirigeant d'une filiale de SACMA Agencements.

Notes et références[modifier | modifier le code]