Roland Jupiter-8

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jupiter-8
Image illustrative de l'article Roland Jupiter-8
Jupiter-8
Fabricant Roland Corporation
Dates 1981-1984
Caractéristiques
Type analogique
Polyphonie 8 voies
Oscillateur 2 VCO par voie
LFO 1 LFO
Mémoires 64 patchs + 8 presets
Clavier 61 touches splitable

Le Jupiter-8 est un synthétiseur de type analogique polyphonique 8 voies conçu par la société Roland.

Origines[modifier | modifier le code]

Après une première tentative de mettre au point un synthétiseur polyphonique (le Jupiter 4 de 1978, au succès mitigé) Roland lance en 1981 un appareil très haut-de-gamme, le Jupiter 8 (JP-8) avec comme complément une série de claviers plus économiques logiquement appelée Juno. La concurrence est alors essentiellement américaine, le très novateur Prophet 5 de Sequential Circuits domine le marché, et Oberheim propose des claviers robustes, adaptés à la scène, comme l'OB-Xa. Le JP-8 est donc directement conçu pour offrir les mêmes prestations que ces prestigieux synthétiseurs.

Taillé pour la scène[modifier | modifier le code]

Equipé d'un processeur Z80, le JP-8 a une mémoire 64 sons et 8 mémoires de "scènes", c'est-à-dire le découpage du clavier en 2 zones pour 2 sons simultanés. Plusieurs modes de jeux sont disponibles, monophonique, polyphoniques. En complément il est intégré un arpégiateur ainsi qu'une mémoire d'accords.

Évolutions[modifier | modifier le code]

Il existe deux versions du JP-8. La seconde version datant de 1982 appelée JP-8A apporte des améliorations au niveau de l'accordage, et surtout un port DCB, précurseur de la norme MIDI. Le DCB permettait de connecter des séquenceurs comme les JSQ, Roland distribua le MD8, convertisseur DCB vers MIDI, qui transforme le JP-8 en un des premiers analogiques "Midifiés".

Seuls 2000 exemplaires ont été commercialisés, ce qui explique sa rareté et l'inflation de sa cote d'occasion (1300 euros encore en 2002, puis 4000 euros environ en 2011), son prix était quand même de 39000 francs environ à sa sortie en 1981.

La réputation du Jupiter 8[modifier | modifier le code]

Le Jupiter 8 est un succès, car contrairement à ses homologues américains il sait très bien s'intégrer dans un groupe d'instruments grâce à un filtrage efficace. Il est également très fiable et solide. Son aspect moderne tranche pour l'époque, coque aluminium, couleurs vives, LEDs, afficheur numérique.

Capable d'un grande palette sonore, le JP-8 tire avantage de la grande rapidité de ses enveloppes pour exceller dans les sons percussifs.

Les successeurs[modifier | modifier le code]

Roland JP-8000

Le Jupiter 8 existe également sous forme de rack, il s'agit du Roland MKS-80 Super Jupiter ( avec sa "télécommande" MPG-80 ) sorti en 1984.

Son successeur, le Jupiter 6 (1983), offre des possibilités (1er synthé Roland avec le JX-3P à disposer de l'interface MIDI ) et des sonorités légèrement différentes.

En 1997, Roland sort le JP 8000, un synthétiseur numérique à modélisation analogique, capable d'imiter dans une certaine mesure le Jupiter.

En 2011 sort le Jupiter 80. Un synthétiseur super naturaliste capable d'imiter de manière réaliste le son de tout type d'instruments acoustiques et de synthèse numérique ou analogique, proposant entre autres les sons des Jupiter 8, D50, jx8p ou JD800.  

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

  • Polyphonie : 8 voies
  • Multitimbralité : 2 parties ("split" possible du clavier)
  • Oscillateurs : 2 VCO par voie, soit 16 oscillateurs au total, avec pour les VCO1 : triangle, dent-de-scie, impulsion avec PWM, carré, réglage de hauteur sur 4 octaves, et pour le VCO2 : dent-de-scie, impulsion avec PWM, et un générateur de bruit. Réglage de volume pour chaque VCO.
  • Filtres : passe-bas commutable en 12 dB ou 24 dB, et passe-haut à 6 dB par octave avec leur propre enveloppe ADSR.
  • Amplitude : enveloppe ADSR avec possibilités de mixer le niveau de chaque oscillateur.
  • LFO : 1 seul avec 4 formes d'ondes : sinus, triangle, rampe et aléatoire
  • Mémoires : 64 + 8 presets[1]
  • Contrôles externes : DCB sur la révision A
  • Tarif d'origine : environ 6000 Euros (39000 Francs )

Artistes ayant utilisé le Jupiter 8[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]