Roland Joffé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roland Joffé

Description de cette image, également commentée ci-après

Roland Joffé, Festival international du cinéma indépendant Off Plus Camera, 2012

Naissance 17 novembre 1945 (68 ans)
Drapeau de l'Angleterre Londres, Angleterre
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Drapeau de la France Français (naturalisé)
Profession Réalisateur
Films notables La Déchirure
Mission
La Cité de la joie
Site internet http://www.rolandjoffe.com/

Roland Joffé est un réalisateur anglo-français né le 17 novembre 1945 à Londres au Royaume-Uni.

Biographie[modifier | modifier le code]

Roland Joffé est notamment élève du Lycée Charles-de-Gaulle de Londres avant d'étudier à l'Université de Manchester.

Carrière[modifier | modifier le code]

Roland Joffé entame une carrière de réalisateur pour le cinéma en 1984, avec succès puisque son premier long métrage, La Déchirure, remporte trois Oscars. Le film est la fresque dramatique d'un Cambodge mutilé après l'invasion de Phnom Penh par les Khmers rouges, à travers l'histoire d'amitié qui va lier un journaliste américain à son assistant local. Joffé s'impose dès lors comme un cinéaste engagé, désirant avant tout montrer la vérité. Ce même souci lui fait réaliser l'année suivante le bouleversant film Mission, peinture subtile de la conquête et de la domination portugaise et espagnole sur le Nouveau Monde au XVIIIe siècle. Le film, porté par deux comédiens exceptionnels, Jeremy Irons dans le rôle d'un prêtre catholique et Robert De Niro en mercenaire espagnol, est un chef d'œuvre et reçoit la Palme d'or au Festival de Cannes en 1986. Roland Joffé aime à découvrir des univers totalement différents tout en mettant en exergue des destins d'exception. En 1991, La Cité de la joie nous fait découvrir la misère des enfants des rues de Calcutta à travers le parcours d'un chirurgien anglais parti en Inde chercher un sens à sa vie. Dans Les Amants du nouveau monde (1991), l'histoire douloureuse d'une jeune femme tombée enceinte pour l'amour d'un pasteur sert de canevas à une peinture de l'Amérique intolérante et puritaine du XVIIe siècle. Le réalisateur abandonne un temps les "films historiques" — le temps de tourner Goodbye Lover (1999), comédie dramatique sur le couple et ses difficultés — mais y revient vite avec Vatel. Là encore Roland Joffé se penche sur la misère de l'Homme en ressucitant la cour de Louis XIV et le plus célèbre cuisinier de l'Histoire que sa trop grande conscience professionnelle poussa jusqu'à la mort.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Roland Joffé est le fils de Marc Joffé (originaire de Riga). Son père a vécu avec Esther Garman (en), fille du sculpteur Jacob Epstein qui est ainsi devenu son grand-père adoptif.

Il n'a pas de lien de parenté avec les cinéastes Alex et Arthur Joffé.

Roland Joffé a été marié à l'actrice Jane Lapotaire (en), puis à Cherie Lunghi. Il a deux enfants : Rowan Joffé et Nathalie Lunghi-Joffé (en)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]