Rokuhara Tandai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les (六波羅探題, Rokuhara Tandai?) sont les chefs du shogunat de Kamakura à Kyoto dont l'organisation est responsable de la sécurité dans le Kinai et les affaires judiciaires dans l’ouest du Japon et qui négocie également avec la cour impériale. Bien qu'ils maintiennent la sécurité, ils agissent également comme espèce de police secrète et sont très redoutés.

La fonction de Rokuhara Tandai est mise en place après la révolte de Jōkyū en 1221. Les deux chef sont appelés Kitakata (北方) et Minamikata (南方), Kitakata étant de rang supérieur à celui de Minamikata. Comme pour les shikken et les rensho, les deux postes sont monopolisés par le clan Hōjō. L'organisation est dissoute après la chute du shogunat de Kamakura suite au siège de Kamakura (1333) en 1333.

Liste des Rokuhara Tandai[modifier | modifier le code]

Kitakata[modifier | modifier le code]

  1. Hōjō Yasutoki (r. 1221-1224)
  2. Hōjō Tokiuji (r. 1224-1230)
  3. Hōjō Shigetoki (de) (r. 1230-1247)
  4. Hōjō Nagatoki (r. 1247-1256)
  5. Hōjō Tokimochi (r. 1256-1270)
  6. Hōjō Yoshimune (r. 1271-1276)
  7. Hōjō Tokimura (r. 1277-1287)
  8. Hōjō Kanetoki (r. 1287-1293)
  9. Hōjō Hisatoki (r. 1293-1297)
  10. Hōjō Munekata (r. 1297-1300)
  11. Hōjō Mototoki (r. 1301-1303)
  12. Hōjō Tokinori (r. 1303-1307)
  13. Hōjō Sadaaki (r. 1311-1314)
  14. Hōjō Tokiatsu (r. 1315-1320)
  15. Hōjō Norisada (r. 1321-1330)
  16. Hōjō Nakatoki (r. 1330-1333)

Minamikata[modifier | modifier le code]

  1. Hōjō Tokifusa (r. 1221-1225)
  2. Hōjō Tokimori (r. 1224-1242)
  3. Hōjō Tokisuke (r. 1264-1272)
  4. Hōjō Tokikuni (r. 1277-1284)
  5. Hōjō Kanetoki (r. 1284-1287)
  6. Hōjō Morifusa (r. 1288-1297)
  7. Hōjō Munenobu (r. 1297-1302)
  8. Hōjō Sadaaki (r. 1302-1308)
  9. Hōjō Sadafusa (r. 1308-1309)
  10. Hōjō Tokiatsu (r. 1311-1315)
  11. Hōjō Koresada (r. 1315-1324)
  12. Hōjō Sadayuki (r. 1324-1330)
  13. Hōjō Tokimasu (r. 1330-1333)

Notes et références[modifier | modifier le code]