Rokeya Sakhawat Hussain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Photographie de Rokeya Sakhawat Hussain.

Rokeya Sakhawat Hussain (18801932) était une écrivain et activiste bengalie. Elle est surtout connue pour son travail en faveur de l'égalité des sexes. Elle a fondé la première école élémentaire dédié aux filles et femmes musulmanes, qui existe toujours en 2009. Elle est un féministe musulmane reconnue, et des écrivains féministes modernes comme Taslima Nasrin et Sufia Kamal la citent comme influence.

Née Roquia Khatun, elle fut plus tard Begum Roquia Sakhawat Hussain, Begum étant un terme honorifique donné à une femme en signe de respect. Dans ses textes en anglais, elle signait Rokeya.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lieu de naissance de Begum Roquia à Pairabondh, Rangpur

Roquia Khatun naquit en 1880 dans le village of Pairabondh, Rangpur, durant le Raj et qui se trouve aujourd'hui au Bangladesh. Son père, Jahiruddin Muhammad Abu Ali Haidar Saber, était un zamindar (en) (propriétaire) éduqué. Roquia avait deux sœurs, Karimunnesa Khatun et Humayra Khatun; ainsi que trois frères. Son frère ainé, Ibrahim, et sa sœur aînée Karimunnesa, ont tous deux eu une grand influence sur elle. Karimunnesa voulait étudier le Bangla, langue majoritaire au Bengale. La famille désapprouvait car les familles musulmanes de classe élevée préféraient l'arabe et le persan comme langue de travail et d'éducation plutôt que le bangla, leur langue natale. Ibrahim enseigna l'anglais et le bangla à Roquia et Karimunnesa.

Karimunnesa est mariée à 14 ans et devint connue plus tard comme poétesse. Ses deux fils, Nawab Abdul Karim Gaznawi et Nawab Abdul Halim Gaznawi, devinrent hommes politqiues et eurent des ministeres dans l'administration britannique.

Roquia se maria à l'âge de 16 ans en 1896. Son époux, de langue urdu, Khan Bahadur Sakhawat Hussain, était magistrat délégué de Bhagalpur, aujourd'hui l'État indien du Bihar. Il encourage sa femme à poursuivre son éducation en anglais et bangla. Il lui suggère aussi d'écrire, et sur son conseil, elle adopte le bangla comme langue pour ses écrits littéraires, car langue de la masse. Son premier écrit, en 1902, s'intitule Pipasa (Soif).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :