Roi de rats

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Roi des rats.
Roi de rats de Buchheim (1828)

Un roi de rats est un regroupement de rats dont les queues sont entrelacées les unes aux autres, souvent prises dans une gangue composée de paille, d'excréments et de poils. C'est un phénomène rare, dont la réalité est contestée.

Cette expression d'origine allemande (Rattenkönig) viendrait d'une légende selon laquelle le roi des rats aurait utilisé cet assemblage comme plate-forme[1].

Un spécimen datant de 1828 se compose de 32 rats, le plus petit roi ne comprend que deux rats. Hormis un cas signalé à Java, les rois de rats sont toujours formés par des rats noirs (Rattus rattus)[2].

Le phénomène a été présenté dans une monographie en 1864 par les zoologistes allemands Kurt Becker et Heinrich Kemper.

Origine[modifier | modifier le code]

Roi des rats représenté sur une illustration ancienne.
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2009). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

De nombreuses personnes estiment qu'il s'agit d'une mystification, que les rois des rats ont été construits par des gens qui ont volontairement noués ensemble les queues des rongeurs.

Plusieurs hypothèses sont avancées pour expliquer ce phénomène. Ainsi, l'exiguïté de certains nids pourrait-elle éventuellement conduire à emmêler les queues des ratons. En effet, la queue des bébés serait enduite d'une sorte de colle[réf. nécessaire].

Il pourrait s'agir d'un phénomène exceptionnel qui se serait transmis oralement de génération en génération. Phénomène que certains ont voulu reproduire pour confirmer un fait devenu légendaire.

Nourriture[modifier | modifier le code]

Les membres d'un roi de rats ne peuvent pas se déplacer, ils seraient donc dépendants de leur congénères pour leur nourriture.

Spécimens[modifier | modifier le code]

De nombreux cas connus se sont avérés être des supercheries, on dénombre selon les sources jusqu'à 80 cas authentifiés dans le Monde, la plupart en Allemagne[2]. Il est cependant à préciser que des cas de "Roi des rats" extrêmes se sont présentés : ainsi on a relevé au début XXe siècle, l'existence d'un cas de mutation du roi des rats. L'entremêlement prolongé des rats collés entre eux avait provoqué, sous l'action de la sciure, poussière, chaleur etc.. une fusion des peaux de ces animaux, engendrant ainsi un spécimen unique et démesuré de rat, composé d'une dizaine de spécimens agglomérés.

Conservation Individus Date Découverte Notes
6 1683 Grand'Rue à Strasbourg
Mauritianum museum de Altenbourg (Thuringe) 32 1828 Buchheim (Thuringe)
Musée zoologique de la ville de Strasbourg 10 1895 Dellfeld (Palatinat)
Châteaudun (France) 7 1899 Courtalain
10 23 mars 1918 Bogor (Java) Formé de Rattus rattus brevicaudatus
7 hiver 1963 Rucphen (Pays-Bas)
Muséum d'histoire naturelle de Nantes 9 10 avril 1986 Maché (Vendée)
Museum zoologique de Tartu 16 16 janvier 2005 Võrumaa (Estonie)

Légende[modifier | modifier le code]

On parle pour la toute première fois d'un roi des rats dans une légende allemande datant approximativement du XVe siècle ou XVIe siècle et nommée "Der Krieg des Königreiches von unten" (ou en français: "La guerre du royaume d'en bas"). Cette vieille légende relate l'histoire d'un Prince rat nommé "Nerub der Jugendliche" ("Nerub le jeune") devant protéger son royaume (hérité de son père après sa mort prématurée) d'une armée de renégats agissant sous les ordres de "Große Spinne" (une araignée jadis chassée du royaume par le père du jeune prince). Mais, n'ayant pas complètement encore atteint l'âge adulte, le jeune Prince rat "Nerub" n'avait pas encore pût passer "L'épreuve Aulique" qui lui aurait donné le droit de succéder à son père. N'ayant pas passé cette épreuve, la population de son royaume ne voulut pas lui concéder le titre de roi, ce qui l'empêchait donc de défendre son royaume contre "Große Spinne" et son armée. On dit que se sentant impuissant face à tous ces évènements qui se déroulaient sous ses yeux, le prince aurait subtilisé la couronne de son défunt père et se serait enfermé dans la salle du trône avec toute sa cour. Il en serait ressorti trois lunes plus tard métamorphosé ; en effet il aurait fusionné avec les rats se trouvant dans la pièce. À lui tout seul il aurait vaincu "Große Spinne", mis en déroute son armée, et donc sauvé son royaume. Après cette écrasante victoire, "Nerub" gouverna donc son nouveau royaume si durement acquit sous le nom de "Nerub Rattenkönig" (ou "Nerub le roi des rats"). C'est son physique à la fois étrange et craint qui lui valut ce nom.

Cette légende a sûrement été inspirée d'un cas réel, c'est en tout cas le premier cas relevé de roi des rats dans toute l'histoire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roi-de-rats
  2. a et b roi de rats

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :