Roger Hassenforder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roger Hassenforder
Importez l’image de cette personne
Informations
Nom Roger Hassenforder
Date de naissance 23 juillet 1930 (84 ans)
Pays Drapeau de la France France
Équipes professionnelles
1952
1953
1954
1955
1956

1957
1958-1960
1961
1962
1963
Bertin - D'Alessandro
Mercier-Hutchinson
Mercier-BP-Hutchinson
La Perle - Hutchinson
Saint-Raphael-R. Geminiani-Dunlop
Essor - Leroux
Saint-Raphael - R. Geminiani
Alcyon - Leroux
Bertin - Porter 39 - Milremo
St-Raphael-Gitane-Geminiani
Principales victoires
9 étapes de grands tours

Tour de France (8 étapes)

Tour d'Espagne (1 étape)

Roger Hassenforder est un coureur cycliste français né le 23 juillet 1930 à Sausheim (Haut-Rhin).

Roger Hassenforder a été à son époque le boute-en-train des pelotons.

Son parcours[modifier | modifier le code]

Roger Hassenforder effectue son service militaire au 4e régiment de cuirassiers en 1950-1951 à Reims. Antoine Blondin l’a recommandé à l’ancien coureur Marcel Duc. Il signe à l’UV Reims, puis au BC Reims. Marcel Duc le fait équiper par les cycles André Bertin. Roger Hassenforder alterne alors route et piste.

Roger Hassenforder a eu de nombreuses victoires entre 1953 et 1959. « La classe à l'état pur », disait de lui Félix Lévitan, directeur du Tour de France. S'il était un coureur brillant et plein de panache, il a surtout marqué le monde du cyclisme par ses quatre cents coups, ses facéties, son extravagance.

Ce tempérament anti-conformiste, qui le situait, d'après Pierre Chany entre Louison Bobet et Fernand Raynaud, a eu une extraordinaire popularité auprès du public qui le fit ainsi entrer dans la légende du cyclisme.

Après sa carrière sportive, il a ouvert un restaurant renommé à Kaysersberg, en Alsace, qui est tenu aujourd'hui par une famille suisse.

Tour de France[modifier | modifier le code]

Enseigne du restaurant du coureur cycliste Roger Hassenforder à Kaysersberg
Enseigne du restaurant du coureur cycliste Roger Hassenforder à Kaysersberg
  • 6 Participations : 50e en 1956 et 5 fois non classé en 1953, 1954, 1955, 1957 et 1959.
  • 8 victoires d’étapes, 4 jours en maillot jaune,
  • 1955 : 5e étape Metz/Colmar (229 km)
  • 1956 : 4e étape/b Rouen/Caen (125 km)
  • 1956 : 9e étape La Rochelle/Bordeaux (219 km)
  • 1956 : 14e étape Toulouse/Montpellier (231 km)
  • 1956 : 21e étape Lyon/Montluçon (237 km)
  • 1957 : 7e étape Metz/Colmar (223 km)
  • 1957 : 14e étape Alès/Perpignan (246 km)
  • 1959 : 7e étape Nantes/La Rochelle (190 km)

Palmarès et résultats[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

  • 1953 : hors-délais (10e étape), Maillot jaune maillot jaune pendant 4 jours
  • 1954 : abandon (7e étape)
  • 1955 : abandon (8e étape), vainqueur de la 5e étape
  • 1956 : 50e, vainqueur des 4e, 9e, 14e et 21e étapes
  • 1957 : abandon (17e étape), vainqueur des 7e et 14e étapes
  • 1959 : non-partant (7e étape), vainqueur de la 7e étape

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

  • 1957 : abandon, vainqueur de la 5e étape

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats de France[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Championnat disputé en décembre
  2. Championnat disputé en juin
  3. Championnat disputé en octobre
  4. Championnat disputé en mars

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Paul Ollivier, Roger Hassenforder, Collection la Véridique Histoire, paru chez Glénat, Paris, 1999.