Roger Ferdinand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roger Ferdinand, dit aussi Roger-Ferdinand, né à Saint-Lô le et mort à Palaiseau (Essonne) le [1], est un dramaturge français, plus spécialement dans la catégorie du « théâtre de boulevard ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Roger Ferdinand a connu un grand succès populaire à la fin des années 1940 et durant les années 1950 avec sa pièce Les J3. Plusieurs de ses pièces ont été portées à l'écran et huit d'entre elles ont été jouées à la télévision, dans l'émission Au théâtre ce soir, entre 1969 et 1982. Il a présidé la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) de 1946 à 1955 avant de diriger de 1955 à 1967 le Conservatoire national supérieur d'art dramatique.

Le théâtre municipal de Saint-Lô perpétue sa mémoire en portant son nom, une rue de Palaiseau également.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Citation[modifier | modifier le code]

  • « Il y a des gens si malhonnêtes que, quand ils vous serrent la main, on compte ses doigts ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de l’état civil de la Manche en ligne, ville de Saint-Lô, année 1898, image N° 148, avec mention marginale du décès
Précédé par Roger Ferdinand Suivi par
Paul Abram
Directeur du Conservatoire national supérieur d'art dramatique
1955-1967
Pierre-Aimé Touchard