Roger Caratini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roger Caratini (né à Paris le 22 décembre 1924, mort à Limeil-Brévannes le 27 mai 2009[1]) est un écrivain, historien et encyclopédiste français, d'origine cap-corsine (Canari (Haute-Corse)) par son père (Jules Caratini).

Reconnu pour l’étendue de ses connaissances et parfois comparé à Pic de la Mirandole, lui-même qualifié de prince des érudits de la Renaissance italienne[2], Roger Caratini est aussi l’auteur de nombreux ouvrages de vulgarisation et a rédigé seul la quasi-intégralité de l’Encyclopédie Bordas en 23 volumes[3].

Sa qualité d'historien a durement été affaiblie par son ouvrage sur Napoléon[4], dans lequel il fait un procès à charge, avec des références totalement anachroniques. Par ailleurs, il fait partie de la catégorie des historiens « compilateurs », c'est-à-dire qu'il ne travaille pas à partir de sources historiques mais à partir de biographies ou travaux universitaires déjà existants[5].

Bibliographies[modifier | modifier le code]

La liste suivante n'est pas exhaustive :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.evene.fr/celebre/biographie/roger-caratini-15173.php
  2. « Décès de l’écrivain et encyclopédiste Roger Caratini », sur http://www.lepoint.fr,‎ 29/05/2009 (consulté le 3 avril 2013)
  3. http://www.livreshebdo.fr/les-gens/actualites/a-84-ans-roger-caratini-est-mort/3093.aspx
  4. http://www.bir-hacheim.com/napoleon-une-imposture-de-roger-caratini,2009,05,13
  5. voir, par exemple, l'avertissement de son ouvrage consacré à Jeanne d'Arc, page 9 : Jeanne d'Arc. De Domrémy à Orléans et du bûcher à la légende, Paris, L'Archipel, décembre 1999, (ISBN 2-84187-173-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]

« Décès de l’écrivain et encyclopédiste Roger Caratini », sur http://www.lepoint.fr,‎ 29/05/2009 (consulté le 3 avril 2013)