Roeland Raes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raes.

Roeland Raes, né à Gand en 1934, est un homme politique belge.

Il est docteur en droit, diplômé de l'Université de Gand, et a travaillé dans les assurances. Militant nationaliste flamand, il a été membre du Volksunie, mouvement actif dans les années 1950 et élu conseiller de la province de Flandre-Occidentale en 1968.

Roeland Raes a été ensuite l'un des fondateurs du Vlaams Blok en 1978, élu au conseil flamand, et sénateur de 1995 à 2001. À partir de 2004, il a été vice-président du Vlaams Belang. Il a démissionné suite à des propose controversés sur la Seconde Guerre mondiale à la télévision, et bien que Roeland Raes reconnût par la suite la réalité de la Shoah, l'affaire fut portée devant les tribunaux par des organisations juives.

Il est désormais membre du Vlaams Belang, où il siège au bureau politique, et dirige la section locale de Lovendegem.

Le 15 septembre 2010, Raes a été condamné, pour négationnisme, par la cour d'appel de Bruxelles à la suite de propos dans une interview à la télévision néerlandaise NCRV le 26 février 2001[1]. Malgré cette décision de justice, le Vlaams Belang a décidé de le garder parmi ses membres afin, selon Filip Dewinter, de "ne pas participer à la chasse aux sorcières[2]".

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]