Rodolphe Mathieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mathieu.

Rodolphe Mathieu (10 juillet 1890 - 29 juin 1962) est un compositeur, pianiste, organiste et professeur québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Grondines, dans la région de Québec, il suit sa famille qui s'établit à Montréal en 1906. Il y reçoit sa formation musicale, notamment par le professeur Alphonse Martin. Il choisit de faire carrière en tant que compositeur.

En 1907, âgé de dix-sept ans, il devient organiste pour la paroisse Saint-Jean-Berchmans de Montréal. Professeur de piano, il forme plusieurs futurs compositeurs et pianistes.

Arrivé à Paris en 1920, il poursuit ses études avec les grands maîtres parisiens de la Schola Cantorum et compose ses plus grandes pièces. Wagnérienne et debussyste, sa musique est considérée moderne pour son époque.

Revenu au Canada en 1927, il se consacre à l'enseignement, anime les soirées Mathieu et dirige sa propre société d'édition musicale. Ses pièces sont interprétées par Léo-Paul Morin et Sarah Fischer.

Il épouse Mimi Gagnon, avec laquelle il a un fils, André Mathieu, enfant prodige qui sera surnommé le Mozart québécois. Préoccupé par l'instruction musicale de son fils, il lui assure une formation dès le bas âge.

Parallèlement, alors qu'il travaille au conservatoire, Mathieu tente de renouveler avec l'inspiration de sa jeunesse, mais plusieurs de ses dernières compositions restent inachevées. Rodolphe Mathieu meurt à Montréal le 29 juin 1962 à l'âge de 71 ans, dix jours avant son 72e anniversaire.

Un effort considérable a été fait pour réhabiliter son œuvre, écrite à une époque où la société canadienne n'était pas mûre pour voir et entendre toutes les formes d'arts. Les critiques Gilles Potvin et Thomas Archer ont notamment cherché à faire connaître ses pièces au grand public.

Compositions[modifier | modifier le code]

  • Le Poème de la mer, 1908
  • Larmes, 1909
  • Chevauchée, 1911
  • Les Yeux noirs, 1911
  • Trois Préludes, 1912
  • Un peu d'ombre, 1913
  • Lied, 1915
  • Quatuor à cordes, 1920
  • Trio, 1921
  • Douze Études modernes, 1924
  • Harmonie du soir, 1924
  • Saisons canadiennes, 1927
  • Symphonie-ballet avec chœurs, 1927
  • Deux Poèmes, 1928
  • Sanctus et Benedictus, 1931
  • Prière : « O Jésus vivant en Marie », 1933
  • Lève-toi, Canadien, 1934
  • Quintette, 1942
  • Petite main, 1955
  • Symphonie pour voix humaines, 1960

Maîtres[modifier | modifier le code]

Disciples[modifier | modifier le code]

Revues et journaux[modifier | modifier le code]

Écoles[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Réhabilitation[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]