Rodolphe II d'Autriche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rodolphe d'Autriche (homonymie).

Rodolphe II (1270 – 10 mai 1290) est duc d'Autriche et de Styrie de 1282 à 1283. Il est le deuxième fils de l'empereur Rodolphe Ier et Gertrude de Hohenberg.

En décembre 1282, l'empereur attribue à ses deux fils Albert et Rodolphe l'Autriche et la Styrie, arrachées au Přemyslide Ottokar II de Bohême en 1276. Les frères ne règnent pas longtemps ensemble : par le traité de Rheinfelden (de), signé le 1er juin 1283, Rodolphe renonce à ses droits en faveur d'Albert. Il ne reçoit jamais de véritable compensation en-dehors du titre (essentiellement honorifique) de duc de Souabe que lui confère son père en 1289.

La même année, Rodolphe épouse à Prague Agnès de Bohême[1], fille du roi Ottokar II de Bohême. Elle lui donne un fils, Jean, en 1290, mais Rodolphe meurt brutalement la même année. Par la suite, son fils, déçu que la renonciation de son père l'ait privé de tout droit sur les biens des Habsbourg, gagne le surnom de « Parricida » en assassinant, en 1308, son oncle Albert.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A ne pas confondre avec Agnès de Bohème qui est sa tante