Rodolphe (auteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rodolphe.

Rodolphe

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Rodolphe au Salon du livre de Paris en mars 2010

Nom de naissance Rodolphe Daniel Jacquette
Alias
Rodolphe
Rodolphe D. Jacquette
Naissance 18 mai 1948 (66 ans)
Drapeau de la France Bois-Colombes
Nationalité Drapeau de la France française
Profession
Autres activités
journaliste
organisateur de manifestations
commissaire d'exposition
critique

Rodolphe, de son vrai nom civil Rodolphe Daniel Jacquette, né le 18 mai 1948 à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine), est un écrivain et surtout un scénariste français de bande dessinée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rodolphe suit des études littéraires à la faculté de Nanterre. Diplômé d’une licence et d’une maîtrise, il devient professeur de lettres.

Dans les années 1960, il publie une biographie de Robert Louis Stevenson (éd. Seghers), un recueil de souvenirs.

Grand amateur de rock 'n' roll, de légendes celtes, de whisky single malt, de littérature fantastique et anglo-saxonne, particulièrement de Robert Louis Stevenson, il s’exerce à écrire des articles pour des journaux littéraires et surtout des nouvelles qu’il a l’intention de publier un jour. Entre-temps, il tient en 1975 une librairie dans une ruelle du Quartier latin. Il y rencontre Jacques Lob et Alexis qui avaient l’habitude de descendre souvent dans un hôtel situé en face. Jacques, avec qui il se sympathise très vite — et deviendra son véritable ami —, ayant lu quelques ses nouvelles, lui conseille d’abandonner l’écriture littéraire pour se mettre au scénario de bande dessinée.

« À travers son amitié, à travers la certitude qu’il semblait avoir de mes capacités (et que moi je n’avais pas !), Jacques Lob m’a apporté une certaine confiance en moi… Je me souviens avoir souhaité, dans les premiers temps de notre rencontre, que s’instaure un rapport du type maître-élève, de façon à pouvoir apprendre le côté pratique de ce métier. J’aurais rêvé de pouvoir lire par-dessus son épaule, de le voir raturer, de pouvoir fouiller dans ses poubelles pour analyser ses brouillons… J’aurais volontiers joué le rôle de l’assistant anonyme et respectueux ! Mais pour Jacques cela était impensable ! D’emblée, il a tenu à me considérer comme un égal… »

— Rodolphe à propos de Jacques Lob[1]

Dans la même année, il écrit le premier épisode du Conservateur.

En 1976, en tant critique et journaliste, il travaille dans les magazines Pilote, (À suivre), Métal Hurlant auprès de Annie Goetzinger, Jacques Ferrandez et Michel Rouge. Il dirige le magazine Imagine et y révèle La Quête de l'oiseau du temps de Serge Le Tendre et Régis Loisel.

Il publie ses premières histoires courtes entre 1976 et 1977 : Le Conservateur illustré par le débutant Jean-Claude Floc’h et Enquête au collège mis en image par Annie Goetzinger.

Son premier one shot, Légendes de l’éclatée avec le dessinateur Michel Rouge, paraît en 1979.

1980 : D’Une enquête du commissaire Raffini à Taï Dor[modifier | modifier le code]

En 1980, il lance une première Enquête du commissaire Raffini par Jacques Ferrandez avec qui, un an plus tard, il sortira le one shot L’Heure du loup ; suivi d’un autre, Le Centaure mécanique, avec Didier Eberoni.

En 1983, il présente Les Aventures d'Anne et Charles, Les Écluses du ciel et Orient opium, un one shot avec le dessinateur Dominique Cordonnier. D’abord avec le dessinateur Frederik Garcia (de 1983 à 1986), puis avec son successeur Michel Durand (de 1989 à 1998), il crée en 1984 la série fantastique Une aventure de Cliff Burton publiée par Dargaud. Dans la même année, deux one shots, Une aventure de Dampierre et Morrisson et Le Nuage noir, voient le jour.

À partir de 1985 arrivent bon nombre de one shots, Outsiders (Jacques Ferrandez), John & Betty (Didier Eberoni) et, en 1986, Cruelles (Buffin), Milosz (Dominique Cordonnier), Route des falaises (Jacques-Henri Tournadre), Sortie des artistes (Yvan), Le Vicomte (Jacques Ferrandez).

Il coécrit avec Serge Le Tendre en 1987 la série Taï Dor, dessinée par Jean-Luc Serrano.

Rodolphe enchaîne l’album érotique Marie Jade, en 1988 avec Chris Scheuer, et le récit post-apocalyptique Notre Dame des silences, en 1989 avec Jean-Luc Serrano.

1990 : De Trent à Gothic[modifier | modifier le code]

Il écrit en 1990 Le Blaireau pour Emmanuel Boëm, Melmoth pour Marc-Renier, En route vers le futur pour Fabien Lacaf.

Il rencontre Florence Magnin et, ensemble, ils réalisent L’Autre Monde.

Débutée en 1991, l’histoire de Trent est confiée par Rodolphe à l’auteur brésilien Luiz Eduardo de Oliveira, qui signe Leo et avec qui il a travaillé dans Pilote. Cela permet de lancer en Europe la carrière de ce dernier avant la saga Les Mondes d'Aldébaran.

Dargaud publie L’Autre Monde en décembre 1991 : c’est un succès[réf. nécessaire].

Le premier tome de la série Dock 21 est dans les librairies en 1992. Rodolphe retrouve son complice Serge Le Tendre avec qui il écrit le one shot La Dernière Lune, dont il est également coloriste.

Mary la Noire avec Florence Magnin paraît en 1995 et Das Reich, avec Claude Plumail au dessin, est publié en 1996 par Soleil Productions.

Depuis qu’il a écrit des scénarios pour des séries comme Tom-Tom et Nana et Mickey, il ne cache pas son goût d’écrire pour les enfants : il crée avec Louis Alloing Les Aventures des Moineaux pour le magazine Astrapi en 1998. Il réalise également Master (Alain Mounier) et Gothic (Philippe Marcelé), une série éditée par Le Téméraire qui sera reprise par Delcourt en 2001.

À la fin de la décennie 1990, il reprend le scénario de Greg qui, étant très malade, a laissé inachevé à la planche 19 l’ultime tome de Comanche, la série créée par Greg et Hermann ; de même qu’il remplace Jean Van Hamme sur la série Arlequin créée avec Dany, dont le quatrième tome sort en octobre 2001.

« Pour être franc, je savais dès le départ que ce n’était pas du meilleur Greg (il était déjà fort malade) et que je ne m’autoriserais pas à faire du Rodolphe : j’ai donc essayé de faire simplement un livre honnête ! J’ai dû faire la même chose pour reprendre la série Arlequin qui avait déjà vécu trois albums sous la houlette d’un duo célèbre et talentueux : Dany et Jean Van Hamme. Pour des raisons économiques (il n’y a pas de honte à ça), l’éditeur a souhaité laisser le nom de ces deux co-auteurs et j’ai réalisé (avec le dessinateur Jytéry qui vient du dessin animé) deux albums un peu copie conforme. Le suivant sera plus personnel ! »

— Rodolphe à propos de ces deux reprises[1].

Parallèlement à cette reprise, le one shot Les 4 Morts de Betty Page ainsi que la série Les Teutoniques sont sortis.

2000 : De Kenya à La Malédiction d’Edgar[modifier | modifier le code]

Retrouvant Leo en 2001, comme coscénariste et dessinateur, il se consacre à Kenya ainsi qu’à La Maison Dieu avec Nathalie Berr.

En 2002 paraît La Voix des anges avec Michel Bignon.

Pendant que les éditions Albin Michel relancent la série Dock 21, en 2003, sous le titre Les Abîmes du temps, il s’associe à nouveau avec Serge Le Tendre pour Mister George.

Il narre les aventures de Mort London dans une atmosphère victorienne pour les deux tomes de London (2005), dessinés et mis en couleurs par Isaac Wens. Frontière, avec Bertrand Marchal au dessin, ne connaîtra guère le succès à cause des brouillages entre réalité et fiction :

« J’avais envie de créer un personnage totalement fragilisé qui fuit et lutte pour survivre »

— Rodolphe à propos de la série Frontière[2].

Il écrit le septième épisode de la collection BD Blues, Blind Lemon Jefferson, avec Isaac Wens et Le Dernier Visiteur de George Sand avec Marc-Renier, tous deux sortis en 2006. Ces albums racontent la biographie d’un chanteur de blues et celle d’une grande femme de lettres.

Après la mort de Raymond Poïvet en 1999, Rodolphe a dû retravailler ses textes de Faust quand le fils de l’artiste, Dominique Poïvet, eut découvert sous un lit un paquet de planches sans texte. Cet album retrouvé[3] est finalement sorti en 2007.

Par la suite se succèdent Mary Céleste (Marc-Renier), Le Gardien des ténèbres (Isaac Wens) et Gene Vincent porté par les aquarelles de Georges Van Linthout. Rodolphe et Dominique Hé signent Moonfleet, qui est librement adaptée du roman de John Meade Falkner, renouant avec la tradition des grands récits d’aventures.

Avant de participer à l’écriture avec Marc Dugain du second tome de La Malédiction d'Edgar et d’adapter le roman Sur les quais de Budd Schulberg — immortalisé au cinéma par le film d’Elia Kazan — en bande dessinée avec Georges Van Linthout, il crée un épisode pour l’ouvrage Dessine-moi le bonheur, sorti en 2008. Dans cet album collectif, d’autres grands auteurs franco-belges (Pierre Christin, André Juillard, Max Cabanes, Leo et Emmanuel Lepage) côtoient de jeunes talents sud-américains (Thomas Dassance, Cristian Mallea, Angel Mosquito, Rodrigo Salinas, Pablo De Santis et Juan Sáenz Valiente) pour confronter leurs idées sur le bonheur.

Scrooge, un chant de Noël (d’après Charles Dickens), en collaboration avec Estelle Meyrand, sort en 2008. Le Village paraît chez Bamboo en novembre 2008 : cette série, réalisée avec le dessinateur Bertrand Marchal, aborde la guerre froide entre manipulation et schizophrénie.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Séries de bande dessinée[modifier | modifier le code]

Albums de bande dessinée[modifier | modifier le code]

Albums illustrés[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Romans pour enfants[modifier | modifier le code]

Chroniques thématiques[modifier | modifier le code]

  • Rodolphe Jacquette, Les Années rock ’n’ roll, éd. Chronique, septembre 2008

Études[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Il a été récompensé de nombreuses fois, à Angoulême, Audincourt, Hyères, Brignais, Solliès-Ville, Maisons-Laffitte, Charleroi

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Portrait : Rodolphe », sur BD Sélection, portrait réalisé par Gilles, en septembre 2003.
  2. « Frontière T 1 : Souviens-toi », sur ActuaBD, commenté par David Taugis, en janvier 2006.
  3. « Faust, l’album retrouvé de Rodolphe et Raymond Poïvet. »