Robotron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robotron

alt=Description de l'image VEB Robotron.svg.
Création 1969
Disparition 1990
Forme juridique Volkseigener Betrieb
Siège social Drapeau d'Allemagne de l'Est Dresde (Allemagne de l'Est)
Direction Siegfried Zugehör (1969–1973)
Wolfgang Sieber (1973–1982)
Friedrich Wokurka (1982–1990).
Activité Machines de bureau, informatique, électronique
Chiffre d’affaires 12,8 milliards de DDM (1989)
Assemblage final de composants (usine de Dresde, 1981).
Assemblage final de composants (usine de Dresde, 1981).

Robotron était un combinat de la République démocratique allemande doté du statut « d'entreprise populaire » (allemand : Volkseigener Betrieb, abrégé en VEB) ; son nom provient de l'association des mots « robot » (allemand : Roboter) et « électronique » (allemand : Elektronik). La société était spécialisée dans les machines de bureau, l'informatique, l'électronique ; elle développa également des standards réseau, comme par exemple Rolanet (Robotron Local Area Network[1]).

L'entreprise, dont le siège se trouvait à Dresde, disposait de nombreuses succursales dans d'autres villes d'Allemagne de l'Est (Berlin, Weimar, Sömmerda, Karl-Marx-Stadt[2], Erfurt, Radeberg, Zella-Mehlis, etc.) et dans plusieurs pays du bloc soviétique et du bloc occidental ; en 1989, l'entreprise comptait plus de 67 000 employés. Le combinat fut liquidé le 30 juin 1990, et ses divisions furent séparées en entités individuelles ; en 1991, ces établissements avaient été soit fermés, soit associés (coentreprise) à de grandes sociétés occidentales (IBM, SAP, Siemens), soit transformés en petites entreprises autonomes[3].

Notes et référence[modifier | modifier le code]

  1. Créé en 1987 et désormais abandonné.
  2. Aujourd'hui : Chemnitz.
  3. (fr) La douloureuse chute de robotron sur le journal Les Échos.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]