RoboCop (série télévisée d'animation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robocop (homonymie).

Robocop

Titre original RoboCop:
The Animated Series
Genre Série d'animation,
de science-fiction
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Syndication
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 12
Durée 26 minutes
Diff. originale 1er octobre17 décembre 1988

Robocop (RoboCop: The Animated Series) est une série télévisée d'animation et de science-fiction américaine en 12 épisodes de 26 minutes, créée en 1988 par les studios Marvel d'après le film éponyme et les personnages créés par Edward Neumeier et Michael Miner et diffusée entre le 1er octobre et le 17 décembre 1988 en syndication. En France, la série a été diffusée à partir du 12 septembre 1990 sur TF1 dans le Club Dorothée puis rediffusée à partir du 12 janvier 1991 sur La Cinq dans Youpi ! et en février 1997 de nouveau sur TF1 dans le Club Dorothée.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Détroit, dans un avenir proche, l'officier de police Alex Murphy et sa coéquipière Anne Lewis se battent pour débarrasser la ville de la pègre qui y sévit. Après avoir été mortellement blessé en service, l'officier Alex Murphy est équipé par l'OCP d'un corps de robot en titérium à l'épreuve des balles. Doté d'une unité de motricité et de facultés sensorielles informatisées, il est devenu le super-policier, RoboCop !

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles (No News is Good News)
  2. L'archer (Night of the Archer)
  3. Les tronçonneurs (Rumble in Old Detroit)
  4. Le projet mortel (Project Deathspore)
  5. L'homme en habit de métal (Man in the Iron Suit)
  6. La revanche du robot (A Robots Revenge)
  7. Question de nature (Into the Wilderness)
  8. Opération cellules grises (Menace of the Mind)
  9. Le vengeur (Brotherhood)
  10. Échec au crime (Crime Wave)
  11. L'écraseur (Scrambler)
  12. Fauteuil électrique (The Hot Seat)

Commentaires[modifier | modifier le code]

Au contraire du film, les armes laser prennent la place des armes à feu, les effusions de sang sont absents et la censure est outrée.

Liens externes[modifier | modifier le code]