Roboéthique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La roboéthique est l'éthique appliquée à la robotique. Elle est centré sur l'éthique humaine pour guider la conception, la construction et l'utilisation des robots.

Le terme roboéthique a été inventé par le roboticien Gianmarco Veruggio en 2002, il est également l’initiateur du premier colloque international sur la roboéthique en 2004[1].


Les grands champs de questionnement[modifier | modifier le code]

Comme la roboéthique est une éthique centrée sur l'humain, elle doit respecter les principes les plus importants et largement acceptées la Charte universelle des droits de l'homme :

  • La dignité humaine et des droits de l'homme.
  • L'égalité, la justice et l'équité.
  • Avantages et inconvénients.
  • Respect de la diversité culturelle et le pluralisme.
  • Non-discrimination et non-stigmatisation.
  • Autonomie et responsabilité individuelle.
  • Le consentement éclairé.
  • Protection des renseignements personnels.
  • Confidentialité.
  • Solidarité et coopération.
  • La responsabilité sociale.
  • Partage des avantages.
  • Responsabilité envers la biosphère.

Historique[modifier | modifier le code]

Les premiers travaux sur la roboéthique pourraient être attribués à Isaac Asimov et ses Trois Lois de la Robotique.

Références[modifier | modifier le code]